Un tacle glissé et un pour Evan Fournier : le joueur à bout sur la stratégie des Knicks...
*
Connect with us

Actualités

Un tacle glissé et un pour Evan Fournier : le joueur à bout sur la stratégie des Knicks…

Les Knicks n’arrêtent pas de perdre, rien de nouveau ici mais Evan Fournier a tenu à dire quelques mots après la rencontre. Il ne comprend pas comment son équipe peut être si peu productive en attaque, quand elle tient dans ses rangs des attaquants de renoms. Tom Thibodeau devrait apprécier le message.

Les Knicks ont de nouveau perdu la nuit passée et le spectacle était triste à voir. Le meilleur marqueur du cinq de départ se nommait RJ Barrett avec 17 points. 3 starters n’ont pas dépassé la barre des 7 points et Evan Fournier termine à 7 points, comme contre Cleveland. Son irrégularité est folle, à l’image de celle de son équipe et pour lui l’explication tient en une phrase. New-York ne s’adapterait pas à son adversaire et cela a le don de l’énerver :

« Ce n’était pas une question de physique, pour être honnête. C’était plus une question d’organisation », a déclaré Fournier. « Ils ont switch avec Bam (Adebayo), nous forçant à sortir de notre rythme. Nous n’avons pas bien joué offensivement. Nous n’avons pas profité du switch. Cela nous a en quelque sorte éloignés du mouvement du ballon. »

Cela était une marque de fabrique de l’époque de Houston avec James Harden. Le switch permettait de ralentir l’élan offensif d’une équipe qui partage le ballon. Bam Adebayo est capable de défendre sur les postes extérieurs et les Evan Fournier, Kemba Walker et compagnie l’ont vécu. Le français ne comprend pas pourquoi son équipe ne s’adapte pas d’un point de vue tactique, quand l’adversaire propose quelque chose de différent :

« Mon point de vue est que nous devons nous adapter à ce que font les autres équipes. Quand nous avons eu cette bonne séquence, nous jouions d’une certaine manière. Parce que les adversaires faisaient quelque chose de similaire à chaque fois. Quand on joue contre une équipe qui fait les choses différemment, on doit s’adapter. Donc s’ils nous enlèvent ce que nous faisons bien, vous devez faire autre chose et être d’accord avec cela et créer des opportunités, etc., etc. »

Les chiffres font mal pour les Knicks. Quand le starting five actuel est sur le terrain, il encaisse 114 points. C’est la pire statistique pour n’importe quel cinq NBA. Pire encore, leur net rating est de -15.4, le plus mauvais pour un cinq ayant joué 300 minutes minimums. Thibodeau ne veut pas blâmer le cinq pour autant, il veut que tout le monde joue bien pour commencer à gagner des matchs mais Evan Fournier insiste, pour lui tout est affaire d’adaptation :

« Vous ne pouvez pas contrôler ce que l’autre équipe va faire. S’ils vont switcher, ils vont switcher. Vous ne pouvez pas les forcer à ne pas le faire. C’est impossible. Alors essayons de l’utiliser à notre avantage », a-t-il déclaré. « La chose dangereuse avec le switch- surtout quand vous avez Bam qui est un très bon défenseur pour un pivot- est de reculer et d’essayer de le jouer en 1 vs 1. C’est une chose dangereuse. Si vous me demandez, je dirai faire le pick-and-roll avec le (meneur) ou celui qui est le plus petit.. Assurez-vous qu’ils switchent. Mettre le ballon dans l’aile et essayez de jouer avec l’intérieur. Et vous avez (Robinson) qui est très grand et long et vous pouvez lui lancer la passe et s’il y a de l’aide derrière, il vous suffit de flasher. »

Coach Evan Fournier, c’est dans le prochain épisode. Le joueur a néanmoins raison, on ne bat une équipe qui switch en multipliant les 1 vs 1. Il faut jouer collectif et utiliser le mismatch de la bonne manière. Les Knicks ont tellement de problèmes qu’on ne sait pas par lequel ils vont commencer. Niveau adaptation, Thibodeau n’a malheureusement jamais été une lumière.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités