La déclaration d'amour de Nicolas Batum aux Clipppers : "J’aime cette équipe. Je suis ici depuis presque deux ans maintenant. J’étais quasiment hors de la NBA"
*
Connect with us

Actualités

La déclaration d’amour de Nicolas Batum aux Clipppers : « J’aime cette équipe. Je suis ici depuis presque deux ans maintenant. J’étais quasiment hors de la NBA »

Fin de saison pour les Clippers et sans leur faire offense, on est plus heureux de voir les Pelicans, qui ont besoin de grandir. L’équipe est plus jeune et va prendre de l’expérience en playoffs. A chaque fin de saison, les équipes NBA se déplacent au centre d’entraînement pour faire la dernière sortie publique et concernant Nicolas Batum, il a voulu remercier son équipe après une saison assez spéciale.

Les Clippers ont été héroïques, non pas seulement lors du playin mais durant l’intégralité de la saison. Avoir joué sans Kawhi Leonard toute la saison, l’enchaînement des blessures, celle de Paul George, son forfait pour le dernier match de la saison, et on en passe. La franchise coachée par Tyronn Lue peut être fière d’elle. Comme il l’a répété, Nicolas Batum marche la tête haute pour s’être battu avec ses coéquipiers, se penchant directement sur l’année prochaine et l’objectif est clair, le titre NBA. La saison a été étrange… Ce qui n’empêche pas d’y penser avec le sourire. Nicolas Batum avoue n’avoir jamais vécu ça en 14 ans dans la ligue. Peu d’équipes peuvent se targuer d’avoir été dans le top 8 de sa conférence toute la saison ou presque, sans deux de ses meilleurs joueurs. Paul George n’a finalement joué qu’une quarantaine de matchs :

J’aime cette équipe. Je suis ici depuis presque 2 ans maintenant. J’étais quasiment hors de la NBA…. Ça a été 2 saisons différentes. Mais j’ai aimé ça, j’ai aimé ça. J’aime ça ici. Ce coach, ces gars. C’est dur aujourd’hui, mais on s’éclatera  l’année prochaine.

Aujourd’hui  c’est une triste jour. On va pas en playoffs et on a perdu un joueur. J’ai oublié la 8ème place… C’est comme ça. Bravo à eux. On a prouvé qu’on pouvait être une bonne team sans nos 2 meilleurs joueurs, qui font partie du Top 10 NBA. C’est ce qu’on a prouvé cette année, et c’est ce que j’aime. On peut tout faire. On peut gagner des matches.

Ce discours est beau de la part de Nicolas Batum et sans doute qu’il veut en profiter plus que d’habitude, car il sait que la fin est proche. C’est tout le mal qu’on lui souhaite car les Clippers doivent de gagner après avoir recruté deux des meilleurs joueurs la ligue. Mais il faut que la chance soit de leur côté….

En plein ramadan, Kyrie Irving veut apporter de la positivité et s’exprimer sur spiritualité : « J’ai des frères et des sœurs dans le monde entier qui jeûnent avec moi »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités