Kevin Durant n'a jamais été autant un poids pour son équipe : Boston chope le match 2 avec la manière, les Nets sont déjà en danger
*
Connect with us

Actualités

Kevin Durant n’a jamais été autant un poids pour son équipe : Boston chope le match 2 avec la manière, les Nets sont déjà en danger

C’est terrible à dire mais Kevin Durant est un poids pour son équipe et Boston le martyrise comme son petit frère. Nouvelle défaite pour les Nets qui n’ont plus le droit à l’erreur désormais. Prochain match à Brooklyn et ça ne s’annonce pas bon pour les New-Yorkais.

On ne le dira jamais assez, les chiffres ne signifient rien en playoffs, seule la victoire compte, peu importe à quel point elle peut être hideuse. Boston n’a pas fait le match de leur vie mais a su se montrer au moment le plus important de la rencontre. Leur mission principale était de stopper Kevin Durant et elle a été accomplie. Toujours le même système, le bousculer des deux côtés du terrain, multiplier les prises à 2 voire à 3, mais toujours de manière intelligente, pour couvrir au mieux les autres joueurs. Être physique pour lui faire prendre des mauvais shoots et lui faire perdre beaucoup de ballons. Résultat des courses ? 0/10 en seconde mi-temps et 4/17 au shoot. Heureusement que les lancers sont là puisqu’il termine tout de même à 27 points. Mais comme on l’a dit plus haut, les stats ne veulent rien dire. Kevin Durant monopolise le ballon, le collectif n’existe pas et si c’est passé en première mi-temps, ce ne fut pas le cas en seconde. Les Nets ne mettront que 17 points dans le dernier quart-temps.

Niveau maladresse, Boston n’est pas verni non plus. Pourtant, tout le monde explose dans le dernier quart-temps. Jaylen Brown commence en 1er avec 10 points à lui seul dans le money-time en allumant à 3 points. Un peu moins en vue, Jayson Tatum ajoute 19 points et plus important encore, le factor X du 4ème quart-temps, Payton Pritchard avec 8 unités. Pour rester dans le match, les seconds couteaux tels que Grant Williams, Daniel Theis et bien sûr Al Horford. Outre le numéro 7 des Nets, Boston a bien été aidé par Steve Nash lui même, pour « sortir » Kyrie Irving du match. Kevin Durant était tellement frustré, qu’il a monopolisé le ballon, n’a pas laissé le jeu venir à lui et Irving n’a donc pas eu de ballons. Ses seuls paniers proviennent de contre-attaques ou de rebonds offensifs. Il n’a shooté que 13 fois ( 4 réussites) pour seulement 2 lancers (10 points). Le coach de Brooklyn a aussi oublié Goran Dragic (18 points), pourtant sublime en première mi-temps. Autre bonhomme oublié, Bruce Brown, qui n’a pas été assez servi en seconde mi-temps alors qu’il avait atteint la barre des 20 points.

Boston a fait confiance en ses jeunes en fin de match, a défendu parfaitement, sans oublier une grosse intensité pour étouffer l’attaque de Brooklyn. C’est une toute autre série qui commence samedi mais à 2 à 0, Boston a rempli son contrat. La seule fois que les Celtics ont perdu une série après avoir mené 2 à 0 ? Face à un certain Lebron James en 2018…

Le shoot de la nuit : Joel Embiid met K.O les Raptors sur le premier shoot de la gagne des playoffs en prolongation !!

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités