Connect with us

Actualités

Les statistiques horribles de Karl-Anthony Towns au shoot : cocasse pour le meilleur shooteur « big fella » de l’histoire

NBA – Encore une fois en grande difficulté au scoring lors de la défaite des Wolves à Dallas lors du Game 3, Karl-Anthony Towns est une raison parmi tant d’autres de la déroute de Minnesota. À tel point que les rumeurs de trade pourraient resurgir concernant l’autoproclamé « meilleur big man shooter de l’histoire ».

Après trois rencontres, le bilan n’est pas glorieux pour Minnesota et ses stars. Anthony Edwards semble au bout du rouleau physiquement et Rudy Gobert est sur la photo du shoot mémorable de Luka Doncic. Et si Naz Reid parvient à tenir son rang de meilleur sixième homme de l’année, que dire de Karl-Anthony Towns ? Jusque-là auteur de playoffs de plutôt bonne facture, le first pick de la draft 2015 est totalement à côté de ses pompes depuis le début des finales de conférence contre Dallas. Une chute de niveau drastique, qui se retrouve assez aisément dans les chiffres. Après trois rencontres, l’autoproclamé « meilleur big man shooter de l’histoire » a rentré 15 de ses 54 tentatives. Pire, seulement 3 sur ses 22 tirs pris à 3 points ont trouvé le chemin du panier. Le comble dans le royaume de Dirk Nowitzki.

Si Karl-Anthony Towns parvient à maintenir ses standards au rebond malgré Luka Doncic, Dereck Lively et Daniel Gafford dans le camp en face, son absence de réussite au tir est incontestablement préjudiciable aux siens, battus d’une courte tête lors des trois premières rencontres (3, 1 et 9 points d’écart). Conscient de ça, KAT n’a pas réussi à masquer sa frustration en après-match :

« J’ai beaucoup travaillé. Je prends jusqu’à 1 500 tirs par jour et ça rentre. Tous les playoffs, j’étais extrêmement confiant. Et avoir ces tirs qui ne rentrent pas, c’est dur. C’est dur, c’est sûr. »

Déjà sujet à des rumeurs de trade l’été dernier après la première saison ratée des Wolves avec Gobert, KAT vit peut-être ses derniers playoffs sous la tunique de sa franchise de toujours. Alors que le marché pourrait être très agité cet été, le Chat ne devrait pas manquer de prétendants, son profil de 5 capable de tirer à 3 points (39.8% en carrière en régulière, 34.1% en carrière en playoffs) étant très recherché dans la Ligue. Paul Pierce ne voit en tout cas pas les Wolves remporter le titre avec Karl-Anthony Towns en tant que second lieutenant d’Anthony Edwards :

« Minnesota continue de faire les mêmes erreurs. Ils ont laissé Towns, Gobert et McDaniels seuls avec le meilleur joueur en 1v1 de la Ligue. Je crois que Minnesota est brisé mentalement. […] Anthony Edwards n’a pas de lieutenant établi. KAT peine à tenir ce rôle. Je ne suis pas sûr que Karl-Anthony Towns puisse être le deuxième meilleur joueur d’une équipe qui remporte le titre. Peut-être qu’il peut, peut-être qu’il ne peut pas. Il a les qualités offensives, mais je ne suis pas certain qu’ils l’utilisent de la bonne manière. Il tire trop à 3 points pour moi. »

Minnesota brisé mentalement ? C’est ce qu’avait dit Draymond Green juste après la défaite des Wolves dans le Game 5 contre Denver. Ant-Man et les siens avaient répondu en remportant les deux matchs suivants pour sortir les champions en titre. Remake ? Cette fois, il faudra devenir la première franchise de l’histoire de la NBA à sortir vainqueur d’une série après avoir perdu les trois rencontres inaugurales.

Mené 3-0 par Dallas après les trois premiers matchs de la série, Minnesota a notamment payé l’imprécision de Karl-Anthony Towns. Et si ce n’est en aucun cas la seule raison de la déroute des Wolves jusqu’ici, impossible de ne pas y lire une certaine responsabilité du KAT, en quête de rachat. Dès le Game 4 ? Il le faudra, sinon direction les plages du Mexique pour la jeune meute.

Evan Fournier pisté en Europe ?

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Karl-Anthony Towns reçu 4/5, Minnesota gratte un Game 5

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités