*
Connect with us

Actualités

Joel Embiid tient enfin son match référence pour encore se faire les Bulls : 30 points à 11/19 au shoot, 4/5 à 3 points, 15 rebonds et 3 passes

Joel Embiid a été impérial cette nuit. Il a retrouvé son mood de la saison précédente et les Bulls ont mordu la poussière, pour la 2ème fois de suite cette semaine contre la même équipe.

Qualifié de meilleure équipe de la ligue par beaucoup il y a peu, les deux derniers matchs ont dû mettre une claque à Chicago. L’équipe a perdu deux fois de suite contre la même équipe, les Sixers de Philadelphie. Il faut leur rendre hommage, Ben Simmons, Matisse Thybulle, Tobias Harris, ce ne sont pas n’importe qui et ce sont surtout de gros absents. Chicago avait pourtant été poussé par son public, après les prouesses de DeMar DeRozan et Zach Lavine en fin de match. Sauf qu’en face, il y a un homme qui avait des comptes à régler et il se nomme Joel Embiid. Il termine à 30 points à 11/19 au shoot, 4/5 à 3 points, 15 rebonds, 3 passes et 2 contres. Avec cette victoire, Philadelphie devient l’équipe avec le plus grand nombre de victoires et aussi la 1ère à l’est au classement. Ce n’est que 10 matchs mais vu les distractions autour de la franchise, bravo à eux. Doc Rivers en profite pour atteindre la barre des 1000 victoires.

Joel Embiid n’est clairement pas aussi monstrueux que la saison passée. Faut-il pourtant oublier sa saison actuelle ? Absolument pas. Il ne score « que » 20 points par match, car il shoote très mal (41%). Cette nuit, on a ainsi vu le bon Jojo en attaque. Il domine, il est patient, il trouve ses coéquipiers et surtout il est clutch. Concernant sa défense ? Toujours la même depuis le début de saison : magistrale. Il est capable de peser de bien des manières, ce qui en fait pour nous, un candidat automatique au MVP. Il n’a pas gagné seul, ses shooteus ont encore répondu présents. Korkmaz a été magistral avec 12 points et sur les 8 joueurs rentrés, seul Andre Drummond n’a pas atteint les 10 points. Philadelphie finira par un magnifique 50% à 3 points. Leur défense aura encore été le facteur numéro 1 pour l’emporter. A l’heure actuelle, on cherche encore Nikola Vucevic…

Joel Embiid est vraiment monstrueux quand il joue comme ça. Moyen jusque là en attaque, imaginez un peu s’il retrouve son adresse. Les stats ne veulent parfois pas tout dire… Le basket se joue des deux côtés du terrain.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités