*
Connect with us

Actualités

James Harden voit la défaite comme une bénédiction : sit down, be humble

Source photo : House of Highlights

S’il y a bien une série que tout le monde croyait finie, c’était bien celle entre les Nets et les Celtics. Venu de nulle part et catastrophique jusqu’à là, Jayson Tatum a pris feu pour rentrer dans la légende et cela ne déplait pas à James Harden d’une certaine manière.

C’est fou de se dire qu’un Dwyane Wade n’a jamais atteint les 50 points en playoffs, que Lebron James et Kobe Bryant ne l’ont fait qu’une fois en carrière. Jayson Tatum ? Une fois aussi… mais il n’a que 23 ans. Autant de matchs à 50 points qu’un certain Larry Bird, le tableau est posé alors qu’il tournait à 15.5 points avant ce game 3. Mais il serait mentir qu’il a gagné le match seul, bien au contraire. Evan Fournier a été on fire, notamment dans le money-time, Tristan Thompson s’est battu comme un lion et le sniper d’élite, du moins il aime se prendre comme tel, Marcus Smart, a joué le parfait numéro 2. Cette défaite ramène Brooklyn sur terre. Les playoffs ne sont jamais un moment facile, tout peut changer d’un moment à un autre et de cette manière, les Nets vont devoir prendre cette défaite avec beaucoup d’humilité et se regarder dans la glace. Un conseil qu’on pourrait proposer aux fans par la même occasion, qui se sont peut être vus trop beaux. Encore une fois, l’envie, la hargne, le contrôle de ses émotions fait la différence en post-season :

« Bien que nous ne voulions pas perdre, c’est probablement une bonne chose pour nous. Au match 2, nous avions si bien joué. C’est un rappel que les choses ne seront pas faciles. »

Au micro de Malika Andrews, James Harden sait de quoi il parle. Bien qu’il n’ait jamais gagné le titre, il a vu les Warriors presque chaque saison, galérer dans 99% des cas en playoffs pour aller au bout ou au moins en finale. Il y a bien une raison pour laquelle aucune équipe n’a lâché un 16 à 0 jusqu’au titre. Il peut y avoir des défaites ici et là et c’est normal. Le chemin est sinueux pour arriver au trophée Larry O’Brien. D’un point de vue tactique, les Nets n’ont jamais su arrêter Jayson Tatum, Jeff Green a manqué en défense, mais aussi en attaque. Le match raté de Kyrie Irving n’a sans doute pas aidé malgré un super début de rencontre collectif. Il faudra résister à l’ambiance du TD Garden ce week-end, car il sera quasiment plein…

Les fans rêvent de ça, une ambiance de malade, Des séries impossibles à pronostiquer et qui durent jusqu’au 7ème  match. Sans doute que James Harden ne souhaite pas en arriver là, lui qui n’a d’ailleurs rien à se reprocher cette nuit, ayant  tenu l’équipe à bout de bras : 41 points à 11/18 au shoot, 7/12 à 3 points, 7 rebonds et 10 passes.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Kyrie Irving et Kevin Durant en bad total avec la blessure de James Harden

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités