*
Connect with us

Actualités

Gregg Popovich : « Kawhi Leonard était un super joueur mais il n’était pas un leader »

Source photo : NBA.com

Alors que les Spurs sont en plein road trip et qu’ils alternent le bon et mois bon, Gregg Popovich est revenu sur le rôle de Patty Mills au sein du groupe, lui qui est un ancien désormais. Le coach des Spurs en a profité pour l’encenser sur son leadership et dans le même temps, il a placé quelques mots sur son ancien joueur Kawhi Leonard. Pour Coach Pop, le MVP des finales 2014 n’est pas un leader, et c’est pas une surprise lorsqu’on voit sa timidité…et son rire.

Dans le sport en général, il y a plusieurs types de leader : les leaders vocaux, les leaders techniques, etc. Un leader doit être capable de mettre tous ses coéquipiers sur la même longueur d’onde et justement, c’est pas facile aux Spurs étant donné qu’il n’y a pas mal de petits nouveaux. Après le départ de Manu Ginobili, il fallait trouver un autre leader, et c’est un ancien qui a pris le relais puisque c’est Patty Mills qui est désormais le leader. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Gregg Popovich, et il en profite pour placer quelques mots sur son ancien joueur…

Kawhi était un super joueur, mais il n’était pas un leader. Manu et Patty étaient les leaders. Le talent de Kawhi va toujours nous manquer, mais son leadership n’en faisait pas partie à l’époque. Ça allait peut être venir mais Manu et Patty ont rempli ce rôle l’année dernière et LaMarcus a parcouru un bout de chemin à ce propos.

Difficile de dire si c’est une pique lancée à Kawhi Leonard, mais en tout cas, ce n’est pas vraiment une surprise. En effet, l’ailier est plutôt un homme timide, et on le voit mal poussait un coup de gueule, ou bien prendre la parole dans un vestiaire aussi respecté que celui des Texans. A Toronto, ce n’est pas vraiment lui qui s’occupe du leadership, il y a d’autres joueurs qui remplissent ce rôle à merveille comme Kyle Lowry ou bien Danny Green. C’est surtout sur le terrain qu’on attend The Klaw lorsqu’il faut prendre les choses en mains et justement il le fait plutôt bien.

D’ailleurs, du côté de Kawhi Leonard, on a sans doute déjà « oublié » la partie Spurs de sa carrière. Ce qu’il fait à Toronto après un an sans jouer est extraordinaire. L’ailier est concentré sur son jeu, est efficace, semble être en pleine forme. Les Raptors ont peut-être pris un gros risque sur le moyen-long terme, mais en revanche, sur le court terme, le deal est gagnant pour les Canadien puisqu’à l’heure actuelle, ils occupent la première place de la conférence Est tandis que les Spurs sont à la 12ème place de leur conférence.

En tout cas, on a hâte d’être au 2 janvier pour les retrouvailles entre Kawhi Leonard et Gregg Popovich. Le coach des Spurs l’a toujours défendu que ce soit sur ses blessure, sur sa réputation d’être un « mauvais » coéquipier. Néanmoins, ce soir là, l’ambiance risque d’être électrique avec un A&T Center qui n’aura rien oublié de ce qu’il s’est passé. Ce soir là, le joueur va sans doute recevoir une belle bronca des familles malgré le titre apporté – en partie – grâce à lui en 2014.

DeMar DeRozan ? Il n’est pas là depuis bien longtemps. LaMarcus Aldridge ? Il fait des progrès. Patty Mills ? Bingo ! C’est lui qui le leader des Spurs d’après Gregg Popovich. Au passage, le coach en a profité pour placer quelques mots sur le manque de leadership de Kawhi Leonard. Cependant, c’est presque logique compte-tenu de la personnalité du joueur qui est plutôt réservé et dont son rire fait flipper toute la planète.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités