*
Connect with us

Actualités

Draymond Green aime être dans la position du chasseur : « C’est toujours une position amusante »

Dans désormais 4 petits jours, la fin de la saison régulière sera terminée. En attendant, certaines équipes impressionnent à l’image des Warriors, Draymond Green en est témoin, malgré le nouveau statut de l’équipe.

« Pendant une seconde, nous étions les chasseurs, puis nous sommes devenus des chassés pendant cinq, six ans, peu importe ce que c’était. Et maintenant, nous chassons à nouveau. C’est toujours une position amusante à prendre lorsque vous chassez, en poursuivant tout le monde. Évidemment, [j’ai] de l’expérience [dans] les deux, mais j’adore chasser. C’est amusant. »

Draymond Green ne pensait pas si bien dire après la victoire 122 à 116 contre les Suns, pourtant parmi l’élite de la ligue cette saison. Se faire Utah et Phoenix n’a rien d’anodin pour les Warriors, qui à l’image de Portland, est au sommet de son basket en cette fin de saison. Sans faire de bruit, Draymond Green réalise l’une de ses meilleures saisons en carrière, si ce n’est la meilleure. Golden State vient de remporter son 13ème match en 18 possibles, lui en a profité pour lâcher son 6ème triple-double de la saison : 11 points, 11 passes et 10 rebonds. Ne pas trop en demander à Stephen Curry, voilà l’état d’esprit auquel les Warriors doit se rapprocher, pour essayer de faire un coup en playoffs :

« Plus tôt dans la saison, nous étions si dépendants de Steph. Tout devait être Steph, et si Steph ne pouvait pas le faire, nous étions en quelque sorte fini. Nous avons bougé le ballon ce soir. Nous n’avons pas très bien shooté, mais nous avons rentré les tirs quand ils comptaient. »

Stephen Curry fait une saison du feu de dieu et son équipe n’était pas forcément optimale pour avoir de hauts objectifs. Mais récemment, tout va mieux, à l’image du coup de chaud d’Andrew Wiggins hier. Gagner avec un Stephen Curry à seulement 1/11 au shoot à 3 points, impossible en début de saison, comme l’explique si bien Draymond Green :

«Steph était pris au piège, [les Suns] lui ont retiré le ballon des mains, et d’autres joueurs jouaient. Il a été trappé toute la nuit, donc n’avoir que trois turnovers est incroyable, deux et trois défenseurs étaient sur lui toute la nuit. Mais c’est tout à son honneur, il a continué à bouger le ballon et a fait confiance à d’autres gars pour faire des actions, et c’est pourquoi nous avons pu remporter la victoire. » Draymond Green

Nous sommes une équipe totalement différente de ce que nous étions au début de l’année. » Andrew Wiggins

Les Warriors le savent mieux que personne, Stephen Curry n’est pas la clé du playin/Playoffs mais bien l’apport de ses coéquipiers. C’est vraiment à ce moment qu’on jugera face à de grosses équipes, si cette forme olympique n’est qu’un feu de paille… ou pas. Dans le cas contraire, Stephen Curry devra à nouveau jouer aux héros.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Draymond Green réfute le rapprochement avec la période « We Believe » : trois titres et Stephen Curry, c'est vrai que ça fait la différence !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités