*
Connect with us

Actualités

Donovan Mitchell ne voulait pas refaire l’erreur de la bulle : 30 points, 10 passes et ultime respect pour Ja Morant

Source photo : NBA On Jump (Twitter)

Décidément, les favoris avaient envie d’en finir ce soir. Après les Hawks sur les Knicks, le Jazz en a terminé avec les Grizzlies qui n’ont pas démérité. Devant Dwyane Wade, Donovan Mitchell a fait le boulot pour passer au second tour, en attendant Luka Doncic… ou Paul George.

Cela arrive assez souvent dans l’histoire des playoffs. Quand un contender affronte une petite équipe, il peut arriver que cette dernière, ait une sorte de rupture. Elle a beau y croire en début de match, la rencontre se dirige vers un sens unique et c’est un peu ce qui s’est passé durant le 5ème match de cette série. Le 1er quart-temps parle de lui même. 27 points inscrits par les Grizzlies… 47 par le Jazz. Donovan Mitchell est d’ailleurs assez énervé et chaque shoot ou presque, rentre. Quand Dillon Brooks essaye de trashtalker, il fait plus que le titiller et Spida lui répondra par un buzzer à la mi-temps. Donovan Mitchell atteindra déjà la barre des 20 points avant de rentrer au vestiaire.

Mauvaise nouvelle pour Utah, Mike Conley s’est blessé au cours de la rencontre et n’a pu revenir jouer. On espère que ce n’est rien de grave, surtout avec les galères de l’an passé et pour aller au bout, Snyder aura besoin de son meneur. Le collectif a su faire le boulot pour maintenir un écart qui rester longtemps à plus de 30 points, avant de baisser au fur et à mesure du 4ème quart-temps en mode plutôt cool. 24 points pour Jordan Clarkson, 23 points pour Rudy Gobert ou encore 17 points pour Bojan Bogdanovic. Leur franchise a shooté à 53%, le ballon a fusé d’un coté à l’autre du terrain, les shoots sont rentrés, la défense fut efficace et cela a découragé d’entrée jeu les pauvres Grizzlies. En face on notera quand même les 27 points de Ja Morant ainsi que Dillon Brooks.

Enfin le Jazz repasse le 1er tour des playoffs et assume son étiquette de favori. La route est encore longue et l’obstacle Memphis ne fut pas si facile. Après avoir tapé les Spurs et les Warriors, les jeunes ours ont beaucoup appris, notamment Ja Morant. Cette expérience est nécessaire pour prétendre à mieux dans un futur proche, on a un petit pressentiment que cette équipe fera partie des grands très bientôt.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Les frissons sont garantis : les paroles passionnées du père de Ja Morant à Donovan Mitchell

  2. Pingback: Donovan Mitchell a toujours la dalle : 45 pions de Spida et un block au buzzer de Gobert assurent la victoire du Jazz contre les Clippers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités