*
Connect with us

Actualités

Donovan Mitchell a voulu se rattraper de sa 1ère mi-temps : « Il n’a pas peur d’échouer »

Source image : Getty Images

Donovan Mitchell a pris feu dans la seconde mi-temps pour aider son équipe à remporter ce game 1 face aux Clippers. Une attitude de leader et de superstar qui va être utile tout au long de la série pour le Jazz.

Donovan Mitchell est au sommet de son talent. Blessé il y a encore 3 semaines, l’arrière de Utah a su retrouver un rythme de compétition absolument dingue, et est sur un petit nuage depuis le début de ses playoffs. Il retrouve ses performances de l’an passé, où il avait marqué 36 points de moyenne sur les 7 matchs face aux Nuggets. Une forme olympique qui l’a vu planter 45 points sur la tête des Clippers hier soir, dans la victoire 112-109 des siens. Une performance en deux temps. 13 points à la mi-temps, 32 sur la seconde, le leader du Jazz a pris ses responsabilités pour porter sur ses jeunes épaules les espoirs de tout Salt Lake City. Un come-back nécessaire, le numéro 45 n’étant vraiment pas satisfait de ses deux premiers quart temps.

« Je me suis pris une raclée individuellement sur la première mi-temps, et des deux côtés du terrain. Je ne faisais pas les bonnes lectures. Luke Kennard a rentré plusieurs shoots sur moi, Reggie Jackson a rentré plusieurs shoots sur moi et ils étaient dans des situations où j’étais fainéant et je laissais cette fatigue m’atteindre. »

13 points d’avance pour les Clippers à la mi-temps. Donovan Mitchell décide alors de prendre les shoots et devient un sorte de Michael Jordan avec du shoot. Dès qu’il décide de driver avec sa main droite, la défense de Los Angeles est déboussolée et n’a pas de solutions à offrir pour contrer les coups de butoir de l’arrière. Ajoutez à cela un nombre de décalage sur sa gauche pour shooter efficacement derrière l’arc et vous obtenez une performance héroïque. Des stats et un impact que Quin Snyder met sur le dos du caractère de son franchise player.

« Il n’a pas peur d’échouer. Il va prendre le prochain shoot. Nous voulons qu’il prenne les espaces ouverts. S’il en rate plusieurs, vous savez, ce sont des bons shoots. Il doit continuer de les prendre, et continuer d’attaquer. C’est ce qu’il est. »

Une belle éloge de la part du coach du Jazz. Et on le sait, la capacité de pyromane que possède Donovan Mitchell va être plus qu’utile dans le reste de la série. Car si Spida est toujours aussi chaud, les Clippers vont devoir focaliser une partie de leur défense simplement à essayer de ralentir l’enfant prodigue de l’Utah. Ce qui va avoir pour conséquence principale de laisser des shooteurs ouverts, que ce soit Mike Conley (quand il sera revenu de blessure), Bojan Bogdanovic, Royce O’Neal ou Joe Ingles. Donovan Mitchell est la clé, et tous les joueurs et les staffs de cette série le savent.

Donovan Mitchell a une nouvelle fois pris feu. 45 points pour le franchise player du Jazz. Les Clippers sont prévenus, l’arrière a décidé de prendre son équipe sur son dos, et attention, les chiffres risquent de monter très haut.

Donovan Mitchell sur ces playoffs : 31,8 points à 51% au shoot, 38% à 3 points, 5,6 passes et 3 rebonds

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Quand Donovan Mitchell était obligé de mettre l'école avant le basket

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités