......
...Doc Rivers mécontent des fins de match de son équipe : "Peut-on gagner des matchs serrés ? On ne l'a pas fait !" - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

Doc Rivers mécontent des fins de match de son équipe : « Peut-on gagner des matchs serrés ? On ne l’a pas fait ! »

Source photo : Clutchpoints
Une page s’est définitivement tournée en NBA l’an dernier pour les Clippers. Chris Paul est parti l’été dernier pour les Rockets, Blake Griffin a rejoint les Pistons à la trade deadline et DeAndre a finalement posé ses bagages à Dallas après un transfert avorté en 2015.

La saison dernière, les Clippers avaient fini à la 10ème place, après avoir été dans la course aux playoffs une bonne partie de la saison régulière. Le manque de superstar est probablement une des choses qui a joué dans leur non-qualification, mais le vrai souci est ailleurs. Sur leurs 40 défaites, la moitié ont été concédées sur des écarts de seulement quelques points…

Un manque d’application dans les fins de rencontre qui leur a déjà été préjudiciable lors de leur premier match cette saison face aux Nuggets. En tête en fin de rencontre, les Clippers ont encaissé un cinglant 23-6 dans le dernier acte, perdant logiquement le match. De quoi enrager Doc Rivers, qui avait justement insisté sur l’importance de rester concentrés pendant 48 minutes :

 » La chose que j’ai dit en début de saison : Peut-on gagner des matchs serrés ? On ne l’a pas fait ! On menait au score, et ensuite on n’a plus réussi à se créer de bons tirs.  » Doc Rivers via OCRegister

Cette saison plus que jamais, avec des équipes comme les Lakers, les Mavericks, qui se sont renforcées, la lutte pour accrocher une 8ème place sera compliquée. Doc Rivers sait comment il veut finir les matchs, avec un 5 small ball, composé de Patrick Beverley, Lou Williams, Avery Bradley, Tobias Harris et Danilo Gallinari. Oui, très small ball même !

Avec énormément de mouvements dans l’équipe ces dernières saisons, les joueurs apprennent encore à jouer ensemble, avec aucun joueur de l’effectif actuel présent en 2016, c’est dire… Il faudra donc rapidement trouver la formule à Los Angeles, car ces défaites sur le fil pourraient de nouveau coûter cher en Avril prochain.

 » On va devoir y arriver. Quand vous tombez face à une équipe qui est ensemble depuis 2 ou 3 ans, ils savent se mettre en mode ‘fin de match’ au moment voulu. Nous ne savons pas encore le faire, il faut travailler là-dessus. Mais ça va venir au fur et à mesure qu’ils joueront ensemble, je ne me fais pas de soucis pour ça. « 

Avec de nombreux joueurs défensifs, les Clippers ont clairement de quoi devenir une équipe insupportable à jouer dans les moments chauds s’ils trouvent leur rythme.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




More in News