*
Connect with us

Actualités

Dirk Nowitzki détestait Lebron James et Dwyane Wade : la source est plutôt fiable

L’année 2011 restera historique dans le monde de la NBA. Les Mavs qui l’emportent en sweepant le champion en titre et surtout le big 3 de Miami. Entre Dirk Nowitzki et Dwyane Wade, l’amour n’était pas fou et ça s’est empiré face à un certain Lebron James.

Retour en 2006, quelle belle année. La sortie de la 2ème saison de Friday Night Lights, A la recherche du Bonheur au cinéma ou encore Sexyback de Justin Timberlake au top des ventes. Sur les terrains de basket, Dwyane Wade et Shaquille O’Neal retournent en finale NBA, ils sont destinés à perdre. Menés de plus de 10 points à moins de 4 minutes de la fin dans le match 3, Dallas mène alors 2 à 0. Si 3 à 0 il y a, le Heat ne s’en relèvera pas. Dwyane Wade met son costume de Flash et ramène son équipe à lui tout seul. Grâce à ses plus de 30 points de moyenne, la défense de ses coéquipiers, sans oublier leurs shoots clutchs, Miami crée l’exploit. La finale a été sous le feu de la polémique à cause de nombreux lancers tentés de D-Wade. Depuis, les deux équipes se détestent et 5 ans plus tard, Dallas revient en finale contre le… Heat. Dirk Nowitzki entame sa trentaine tandis que Miami a assemblé l’un des Big 3 les plus fous de toute l’histoire de la NBA. Personne ne croit en Dallas, hormis leurs fans et les haters de Lebron James. Une autre polémique fait face lors de la revanche en 2011, Lebron James et Dwyane Wade se moquent ouvertement de Dirk Nowitzki, ce dernier simulerait une maladie pour eux et cela aurait beaucoup touché le MVP 2007 selon J.J Barea :

« Quand Lebron et Wade ont commencé à se moquer de lui en toussant quand il est tombé malade, ce clip lui a vraiment fait mal. Il ne le dira jamais mais il a vu le clip et le clip lui a vraiment fait mal. Cela lui a donné une surmotivation dont il n’avait pas besoin mais cela lui a donné une surmotivation pour les achever. »

Dirk Nowitzki finira logiquement MVP des finales NBA : 26 points et 9.7 rebonds de moyenne. Dwyane clôt la série à 26.5 points par match mais une blessure à cause d’un écran sale de Brian Cardinal condamnera la fin de sa finale. Lebron James quant à lui, choke bien comme il faut et délivre la finale la plus décevante produite par une superstar à son prime. Si le respect était présent à la fin de leur carrière, les confidences de J.J Barea pensent à amener le contraire, du moins pendant leurs batailles. Rien de plus logique, ce sont des compétiteurs et il n’y a pas de place pour les sentiments au stade ultime de la compétition. Dire que tout ça s’est passé 10 ans auparavant, preuve que le temps passe très vite. Depuis, seul Lebron James est encore sur les terrains, tous ont pris leur retraite pour faire place à la jeunesse :

« [Nowitzki] n’allait pas nous laisser perdre. La façon dont il s’est préparé toute l’année pour ça. Il détestait Miami. Il détestait Lebron, Wade, Bosh. Il ne va jamais le dire mais il ne pouvait pas les supporter. »

Durant la décennie 2020, les deux équipes que sont le Heat et les Mavs pourraient s’affronter à nouveau en finale NBA, grâce à la qualité des deux effectifs, de quoi faire revivre cette rivalité.

Luka Doncic pète un plomb : R.I.P le billboard des Mavericks

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités