Basketball or Nothing – Episode 2 : réussir au basket mais aussi dans la vie, l’objectif du lycée de Chinle de ne pas laisser tomber ses élèves – The Daily Dunk
Connect with us

Documentaires

Basketball or Nothing – Episode 2 : réussir au basket mais aussi dans la vie, l’objectif du lycée de Chinle de ne pas laisser tomber ses élèves

On ne peut que remercier Netflix encore une fois. Cette série se nomme Basketball or Nothing et on se devait d’en parler. Pour une fois qu’on a quelque chose de qualité pour notre sport merveilleux qu’est le basket, il fallait l’évoquer. Que vous ayez vu ou pas cette série, cela vous permettra de plonger dans cet univers incroyable. Pour suivre « Basketball or Nothing », il vous suffit de vous abonner à Netflix. Bon visionnage et surtout bonne lecture !

L’épisode 2 commence par le speech du coach, qui remet en perspective la victoire de l’opening night, avec tous les défauts grâce à une séance vidéo. Le 1er entraînement d’après match commence par une séance physique et le coach évoque le RezBall pour « reservation ball » en voix off. Cette tactique qui consiste à shooter le plus vite possible, avec un tempo très haut et des joueurs constamment à la recherche de l’interception. L’entraîneur et les joueurs ont d’ailleurs des accrocs, vis à vis des méthodes et de la philosophie du coach Mendoza. Un coach qui d’ailleurs n’a pas la vie facile en dehors des terrains, loin de sa famille et sa fille. C’est un peu le lot de beaucoup de sportifs, et notamment joueurs NBA qui sont en voyage quasi toutes les semaines, sans parler des roadtrips de 15 jours.
L’épisode 2 évoque un peu plus le côté « vie », en dehors du basket, sans oublier l’avenir. Si les joueurs se connaissent sur les terrains, coach Mendoza veut que ce soit aussi le cas en dehors. On y découvre pas mal de jeunes gens loin de conditions idéales, pour ne pas dire précaires, qui prennent la parole les uns après les autres. Et puis vient le derby tant attendu de l’année, les rivaux, les voisins, ceux contre qui Chinle ne peuvent pas perdre.

Le match commence très mal avec Josiah, une nouvelle fois à l’ouest, avant que Cooper score à foison comme à son habitude, lui qui a mis 29 points au dernier match. Il faudra attendre la mi-temps pour que les Wildcats reviennent à égalité. Encore une fois, le match se joue dans le money-time. -1 à 10 secondes de la fin, , Chinle plante 2 lancers avant de se faire avoir à 3 secondes de la fin ligne de fond… Temps-mort et encore un point de retard, le système est en place, Curtis a le ballon mais il rate le double pas pourtant tout cuit, défaite Wildcats. C’est ce qu’on appelle une défaite cruelle mais ce n’est que le début des ennuis pour les joueurs de Chinle. Ils se font réprimander encore une fois par coach Medonza, qui a été déçu du money-time raté et des fondamentaux toujours pas maîtrisés.
Au lendemain du match, alors qu’il est 5h21 du matin, de nombreuses familles doivent faire des déplacements, pour avoir de l’eau potable. Une belle occasion pour remettre en perspective les humains que nous sommes, mais aussi le basket, avec les leçons de vie qui vont avec.

Et nous revoilà au speech du lendemain de la défaite du Chinle. La première de l’histoire dans ce derby. On a par la suite l’occasion d’avoir le témoignage des joueurs vis à vis de leur relation entre les coachs assistants et le coach principal. Le coach assistant qui faisait partie d’une équipe allant jusqu’à la finale, malheureusement elle s’est terminée par une défaite. 
Par la suite, on en apprend un peu plus sur la ville de Chinle, et notamment les mauvais côtés comme les alcooliques et les drogués. On découvre même que de la drogue circule au lycée, au collège et même en école primaire. La méthamphétamine est la principale drogue et elle fait des ravages, ce qui entraîne la peur du lycée, qui ne veut pas que les jeunes terminent comme ça car c’est arrivé déjà tellement de fois.
Sur une note un peu plus positive, il y a les élèves sérieux et un peu moins, à l’image d’Angelo. On tombe un peu dans le cliché avec le garçon un peu mollasson et qui ne se donne pas les moyens d’exploiter son fort potentiel. Mais le cliché de la star de lycée qui galère dans la vie des années plus tard, à ne rien faire de leur journée, existe aussi et il est très bien exploité et expliqué dans la série. Les caméras se déplacent ensuite pour le 1er match de la saison à domicile. Encore une fois, Chinle se déchire en ce début de rencontre, avec un Cooper blessé. Les Wildcats doivent courir après le score durant tout le match et encore une fois égalité à 9 secondes de la fin. Après une bonne défense et un temps-mort, Cooper a le ballon encore une fois dans le corner for the ??

On se croirait dans un épisode d’un anime. Est-ce que Cooper a planté pour la victoire ? Est-ce Durant est un snake ? Est-ce que Shay Mitchell est la plus belle femme du monde ? Il faudra être patient jusqu’au prochain épisode pour avoir certaines réponses…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in Documentaires