*
Connect with us

Actualités

Le Playin, c’est un peu l’intro des playoffs : Lebron James et Stephen Curry offrent un classique pour le moins inoubliable !

On ne va pas se mentir, le 1er tour du playin commençait vraiment mal mais la conférence ouest a rassuré le beau monde de la NBA. Le duel entre les Lakers et les Warriors tendait en ce sens. Chacun à leur manière, Lebron James et Stephen Curry ont fait le spectacle et c’est bien Los Angeles qui repart avec un ticket pour les playoffs.

Le début de match est pour le moins raté pour les Lakers. 4 points en 5 minutes et un Andrew Wiggins (21 points) qui se prend pour Kobe Bryant au Staples Center, avec de nombreux (jolis) moves. Stephen Curry( 37 points) se savait trapper et il ne force pas l’attaque, ses coéquipiers sont relativement adroits, pendant que les Lakers peinent à trouver leur rythme. Lebron James et Anthony Davis n’ont mis qu’un shoot respectivement dans ce 1er quart-temps et l’écart n’est que de 6 points. Golden State suit son plan de jeu, en espérant l’explosion de Stephen Curry. Ce dernier ne commencera pas le 2ème quart-temps, il en va de même pour Draymond Green et ironiquement, l’équipe tient bon. D’abord grâce à une maladresse folle de leurs adversaires mais aussi avec une bonne mentalité avec du Hustle digne des playoffs.  Défendre sans faute, une grosse intensité, une énorme envie et un collectif de tous les instants pour le plus grand bonheur de Steve Kerr. Les Lakers ne mettent pas un pied devant l’autre et Anthony Davis se frustre énormément, lui qui a déjà raté 7 de ses 8 premiers shoots. Et puis il y a Stephen Curry, le gars est tellement chaud qu’il est la grande de raison du +15 à la mi-temps. Il finit le 2ème quart-temps en passant 3 joueurs en revue et en plantant le shoot au buzzer à 3 points !!

Les Lakers reviennent avec de meilleures intentions, en défendant, les revoilà dans la course mais un problème se nomme Anthony Davis (25 points). Seul joueur à ne pas être en rythme, il plombe son équipe devant un Draymond Green qui ne laisse rien passer… mais le garçon a décidé d’arrêter de shooter à 3 points et pose ses fesses dans la raquette pour une efficacité monstrueuse. Le résultat escompté est le bon, le Lakers reviennent définitivement dans le match avec seulement un point d’écart à 12 minutes de la fin. Le 4ème quart-temps sera le prolongement du 3ème. Avec Anthony Davis pivot et un Lebron James à la baguette, les Warriors subissent tellement que les Angelinos passent devant ! C’est alors une histoire de back and forth. Frank Vogel fait le bon choix en sortant Dennis Schroder, Wesley Matthews apporte son adresse à 3 points, Alex Caruso sa défense et son handle. Les Lakers pensent avoir fait le trou mais Stephen Curry est vraiment injouable, aidé par un collectif retrouvé. Mais tout se joue dans la dernière minute, Lebron James (22 points) plante un shoot insensé et Steph ne trouve pas de solution pour arracher la prolongation. Dommage.

Lebron James voulait virer le mec qui a fait playin mais il serait de mentir qu’il n’a pas pris son pied. Déjà mentalement, mais aussi physiquement, Bron a sans doute fait un grand pas en avant. Pour les fans, c’est un pur kiff et clairement un classique avec des highlights de folie et un finish de toute beauté. Alors cher monsieur ou madame qui a créé ce playin, un grand merci. Grâce à vous Steph et Lebron ont pondu un énorme classique.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Stephen Curry et Steve Kerr rendent hommage à Lebron James sur son game winner

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités