*
Connect with us

Actualités

« Vintage Caris Levert » a frappé en attaque et en défense : 29 points pour l’arrière et un Devin Booker limité à 11 points a été impressionné

Source photo : SI

Les Nets ont gagné sans Kyrie Irving et cette victoire fait du bien en attendant l’enfant du pays ! Ils avaient enchaîné 3 matchs de suite, avant que Kyrie se blesse. Brooklyn finira par perdre le match à Washington alors que les hommes d’Atkinson étaient devant au score. Il fallait remonter en scelle et face à une équipe de Phoenix motivée, les Nets ont tenu bons. Victoire collective certes mais la lumière est bien venue de Caris Levert qui a été irrésistible des deux côtés du terrain. Le joueur n’a que 25 ans, sauf que le garçon enchaîne tellement les blessures qu’il faut remonter au moins 2 ans en arrière pour le voir faire une saison digne de ce nom. Le seul « run » qu’il a réussi à faire ces derniers mois ? Sa dernière série de playoffs contre Philadelphie. Hier soir, on a vu quelques flashbacks, des deux côtés du terrain. Son coach était forcément heureux pour son joueur fétiche, qui était tout simplement le meilleur Net sur le parquet : « L’impression de voir le vieux Caris, la façon dont il était dynamique, athlétique et il bougeait très bien. »

Un autre garçon qui a témoigné après la rencontre se nommait Devin Booker. Il ne félicitera pas Levert directement mais toute l’équipe des Nets dans son ensemble pour avoir bien défendu sur lui. C’est peut être le pire match de la saison puisqu’il terminera seulement à 11 points à un horrible 3/15, forcément Levert peut s’en attribuer le mérite : « Ils ont fait un super job. Ils m’ont défendu tout le match, changer nos matchups. C’est juste l’une de ces nuits où rien ne va. » Caris Levert n’a mis que 9 points lors des deux derniers matchs. Pendant les 3 rencontres où Kyrie Irving était présent, Spencer Dinwiddie, Jarrett Allen, Taurean Prince et Joe Harris avaient trouvé leur place. Ce n’est pas encore le cas de Caris Levert qui ne sait pas vraiment quel est son rôle. Hier soir, il a vu les premiers shoots tomber dedans et il a continué à être agressif pour terminer avec 29 points et 7 passes décisives. Bien sûr, il aura le mot de la fin : « Comme je l’ai dit, c’est tellement bon de voir le ballon rentrer, être agressif comme je l’étais. » Il doit maintenant construire sur ce succès, notamment quand Kyrie Irving reviendra la semaine prochaine.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités