Connect with us

News

Vince Carter se confie et on sent une saison de feu : sa fille, son jeu, son équipe, son après carrière et sa bouteille d’oxygène

Vince Carter se retrouve à la fin de sa carrière. Dans un an, il ne sera qu’un souvenir et il faut ainsi profiter de sa dernière saison. Encore dans la ligue à son vieil âge, il veut être performant et Atlanta a été un choix logique, en partie pris pour sa famille.

Vinsanity est déjà à sa 22ème saison et à 42 ans, on peut dire qu’il est temps d’aller en maison de retraite et de laisser la place aux jeunes. En attendant, il aura bien mérité un dernier tour d’honneur, surtout avec sa si longue carrière. Il est prêt à en profiter, même s’il sait que ça va être un véritable cirque et que les émotions seront présentes « Pour moi, je vais en profiter. Je vais m’amuser, je sais que ce sera un véritable cirque. » Qui aurait pu croire qu’il pourrait jouer aussi longtemps, surtout avec son jeu porté vers le panier ? Il a su devenir un véritable shooteur au fil du temps et c’est ce qui lui permet d’être encore dans la ligue en 2019. Il insiste sur le fait que c’est encore un joueur NBA et qu’il a un taff à réaliser, même s’il risque d’être un source de distraction pour les Hawks. Mais le Vince n’est pas une attention whore, il est là pour l’équipe avant tout et veut prouver au monde entier, notamment au tonton flingueur Arenas qu’il a encore le niveau « Je veux toujours faire une bonne saison ».

Vince Carter reste un énorme compétiteur et la saison passée, il a été plutôt bon dans son rôle : 7.4 points, 2.6 rebonds. 1.1 passes et 1.6 panier à 3 points par match à 38.9%. Être le meilleur vétéran possible, planter des shoots, rester en bonne santé une dernière fois. En ayant joué 76 matchs l’an passé, on peut dire qu’il tient plutôt la forme le papy. Plutôt que de rejoindre un candidat au titre, il choisit de revenir à Atlanta. La raison ? Sa fille mais pas que puisque les studios de NBA TV sont à Atlanta « C’est une énorme opportunité. Je peux continuer à travailler à ma vie après le basket, commenter et être dans l’ambiance. » L’autre raison est sa fille qui est du côté de Charlotte. Etant à une période importante de sa vie, papa Carter ne veut pas en rater une miette et il a indiqué qu’il fera souvent A/R pour aller la soutenir à Charlotte. Capitaine de son équipe et superstar, elle marche dans les pas de son père qui est très reconnu en Caroline du Nord.

Monsieur Air Canada n’est pas prêt. Il n’a pas peut être pas le palmarès d’un D-Wade ou Dirk Nowitzki, mais qu’il se prépare à avoir une tournée à la Kobe Bryant car en terme de popularité, c’est du même calibre et il mérite d’avance les tonnes d’applaudissements.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News