Les Hornets sortent par la petite porte : Trae Young et son crew mettent une fessée à Charlotte pour rejoindre Cleveland !
*
Connect with us

Actualités

Les Hornets sortent par la petite porte : Trae Young et son crew mettent une fessée à Charlotte pour rejoindre Cleveland !

A domicile et devant des stars telles que Jay-Z, Quavo ou encore Swizz Beats, Trae Young a été maladroit mais a fait un grand match, en gardant tout le monde impliqué. Une victoire collective ? Pas vraiment, on pourrait carrément parler de mise à mort… Charlotte n’a pas vu le jour et va se diriger sur le site frenchbee pour acheter des billets pour leurs prochaines vacances.

On pouvait s’en douter avec deux jeunes équipes. La rencontre est assez mollassonne et l’intensité d’une rencontre de playoffs est partout sauf à Atlanta. N’oublions pas qu’il s’agit d’un match win or go home et on aurait pu croire qu’il y aurait du sang avec 10 joueurs jouant pour leur vie… Cela ressemble plus à un salon de thé. Les deux équipes ont énormément de shoots libres et la défense gruyère est respectée des deux côtés. Trae Young va prendre la mesure du 1er quart-temps puisque Charlotte joue en marchant, ce qui génère beaucoup de shoots à 3 points et c’est un plaisir pour un playmaker comme lui. Kevin Huerter profite plus que tout le monde de la force de frappe des Hawks avec un soyeux 3/3 à 3 points. Un écart de 10 points se met en place malgré le 1/9 au shoot de Trae. La second unit des Hornets limite les dégâts pour revenir à 9 points après le 1er quart-temps.
PJ Washingon essaye bien de garder les siens dans le match, il est le seul starter au niveau… Le problème reste le même pour son équipe. C’est journée portes ouvertes et quand ce n’est pas Huerter qui plante, Capela et Gallinari s’en chargent. Le seul espoir des Hornets est de tout miser sur l’attaque, sachant que la défense est aux abonnés absents. Lamelo Ball est mauvais mais trouve le moyen de marquer des paniers ici et là pour rester sous la barre des 10 points. C’est vraiment pas le match de l’année et on comprend pourquoi ces deux équipes sont 9èmes et 10 èmes. La stat fait mal à la mi-temps : Lamelo Ball et Trae Young, les deux All-Stars du match, combinent un 6/26 au shoot… Par miracle, seuls 8 points séparent les deux équipes.

Trae est une superstar dans la ligue et maladroit jusqu’à là, il n’allait pas l’être tout le match. Après avoir mis quelques shoots à la suite, le meneur des Hawks atteint enfin la barre des 10 points. Young en profite même pour lâcher une passe en mettant dans le vent 4 joueurs ! Déjà qu’ils ne défendent pas, les Hornets ne mettent plus un point et l’écart ne fait que monter… Les remplaçants étaient bons et ont réussi à faire revenir leur équipe dans la première mi-temps mais Borrego ne veut pas leur donner une chance et ce sera sa grande erreur. Le moment choisi par Deandre Hunter pour prendre feu. Il était à 3 points à la mi-temps, il sera à 19 points à peine 8 minutes plus tard.  La messe est dite et l’attitude des Hornets, notamment Terry Rozier et Lamelo Ball, est déplorable. Un jeu individuel, une défense absente et l’écart monte à plus de 30 points… Côté chiffre, on retiendra les 22 points de Hunter, les 15 points et 17 rebonds de Capela et bien sûr les 24 points de Trae Young. Victoire Hawks 132 à 103.

Qu’est ce qu’on a hâte d’être vendredi et rassurez vous, le match devrait être bien plus qualitatif et avec une intensité relevée… Contrairement à ce match pour le moins décevant, grâce au non combat des Hornets qui se prennent encore presque 30 points, pour leur 2ème playin de suite.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités