*
Connect with us

Actualités

Tommy Sheppard dément les rumeurs : « Non, John Wall n’a pas demandé de transfert »

Source photo : The Athletic

Il se passe toujours quelque chose à Washington. Surtout lorsqu’il faut évoquer le duo John Wall – Bradley Beal. Le meneur dragster aurait demandé son transfert, ce à quoi a répondu le boss de la franchise.

Au cœur des rumeurs et de l’actualité, John Wall a fait beaucoup parlé de lui ces derniers temps. Dans un premiers temps, un swap avec Russell Westbrook avait été évoqué, avant que cette rumeur ne s’éteigne aussi vite qu’elle est apparue. Quelques jours plus tard, Shams rapportait que le meneur avait demandé son transfert, de quoi relancer les rumeurs, avec encore Russell Westbrook et John Wall au centre d’un potentiel transfert. Par la suite, des premières sources affirmaient que ce n’était pas l’amour fou entre Jean Mur et Bradley Beal, que le meneur était surpris que la franchise allait construire autour du numéro 3 des Wizards et pas lui. Sauf que tout ça a été démenti par Tommy Sheppard (General Manager de la franchise) dans une conférence de presse zoom et le GM déclarait que John Wall était à fond dans le projet.

Non, il [John Wall] n’a pas demandé de transfert. John et moi parlons fréquemment. Et j’ai assisté à beaucoup de ses workouts durant l’été, nous avions toujours été sur la même page, la même longueur d’onde. La même avec Bradley [Beal]. Il n’y a aucun problème entre John et moi, entre John Wall et les Wizards. Il n’y a pas de problème. 

En fait si, il y a quelques problèmes. John Wall n’a pas mis un pied sur un parquet depuis quasiment deux ans. Tommy Sheppard a beau nous dire qu’il va bien (et on veut le croire) mais nous sommes toujours en attente de preuves. L’autre problème, c’est 132 millions de dollars sur les trois années de contrat de John Wall et franchement, il faut à tout prix qu’il retrouve son meilleur niveau. Le seul aspect positif malgré tout ce brouillard, c’est une participation en playoffs annuelle quand Beal et Wall étaient à 100% physiquement. D’autant plus que désormais, l’arrière a pris une dimension de mammouth, tout comme Davis Bertans. John Wall 2017 a emmené un roster médiocre dans un Game 7 de demi-finale de conférence, à Bradley Beal de faire mieux…

Pour éviter d’aller droit le mur, John Wall et les Wizards doivent se préoccuper de leur saison et écarter les bruits de couloir. Le meneur et Bradley Beal ont tant de choses à prouver que c’est le moment ou jamais pour briller (enfin) ensemble. 

La prépa de Lebron James en NBA : régime intense, routine, sommeil et surtout rigueur

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités