*
Connect with us

Actualités

Sekou Smith, le grand frère s’en est allé : reposez en paix, vous aurez inspiré toute une génération

La date du 26 janvier est devenue noire dans le monde de la NBA. Nous avons perdu un autre membre de notre cher championnat. Sekou Smith nous a quitté. Pas seulement un homme sympathique, mais une personne aidant la nouvelle génération et une attitude toujours bienveillante envers les joueurs. Il a marqué son temps et ne sera jamais oublié. Que dire hormis « fuck le covid-19 » ? R.I.P Sekou.

C’est une triste nouvelle qui est tombée la nuit du 26 janvier… La semaine dernière, il discutait avec Stan Van Gundy, comme il l’a fait avec de nombreux coachs et joueurs au cours de sa carrière. Le journaliste était adoré, aimé et respecté, son parcours n’était pas simple mais a su se hisser vers les sommets de son métier à force de travail. Les journalistes Chris Haynes, Malika Andrews, Taylor Rooks, Adrian Wojnarowski, des journalistes parmi tant d’autres, de toute génération, avaient le cœur lourd, preuve que Sekou Smith a eu un impact incroyable en NBA. ils étaient attristés de cette tragique nouvelle et veulent se souvenir de l’homme qu’était Sekou, ce mari et père de famille aimant. Décrit comme drôle, family guy, passionné, cultivé et surtout inspirant, Sekou Smith était adoré de tous. Partir à 48 ans est tellement triste. Shams Charania l’expliquait mieux que personne :

« En tant qu’être humain, Sekou était impeccable. Il était aussi authentique, aussi décontracté, cool.. C’était un genre de gars, à l’écoute des conversations dans n’importe quelle direction – la vie, le travail, n’importe quoi. Mais mes moments les plus agréables avec Sekou ont été lorsque nous avons débattu basket, lorsque je voulais faire valoir un point, lui, avec toute sa sagesse et ses années d’expérience NBA, m’a montré l’autre côté. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Chris Haynes (@chrisbhaynesnba)

Sekou Smith était un journaliste réputé de la NBA. Avant tout son succès, il est diplômé de Jackson State University en communication, il ne tarde pas à se faire un nom en touchant au football, basketball, baseball à Jackson Clario-Legder de 1994 à 2001, en s’occupant principalement du sport universitaire. S’en suit un emploi de beat writer pour 4 ans à Indianapolis Star et Atlanta Journal-Constitution. Et enfin la grande aventure combinée entre NBA TV et NBA.com le propulse comme l’un des reporters les plus populaires du game. Parmi son fait d’arme principal, on retrouve le fameux classement du « MVP Race ». Ce fameux papier hebdomadaire qui nous arrache les cheveux et nous fait kiffer en même temps, sur les meilleurs joueurs du monde capable de pouvoir prétendre au titre de MVP. Pour se rendre compte de son impact ? C’est facile. Les meilleurs joueurs de la ligue, les meilleurs analystes et qui puis est, de tout le pays, le regretté journaliste faisait l’unanimité et assez facilement.

De ses balades en vélo dans la bulle, à ses précieux conseils et des nombreux débats avec ses collègues qui resteront ancrés parmi les plus jeunes journalistes, Sekou Smith a marqué sa profession. Tu nous manqueras Sekou, paix à ton âme et une grande pensée à sa famille en ce jour si triste.

Usher et Justin Timberlake, de la vie de fan à « propriétaire NBA »

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités