Connect with us

Actualités

Rudy Gobert met un coup de pression à son équipe : « A chaque match où nous jouons bien, on commence tous à être plus à l’aise. Ca doit cesser. »

Pour les retrouvailles entre Donovan Mitchell et Rudy Gobert, c’est bien le pivot français qui est reparti avec la victoire. On a cru, à un moment, que la victoire allait être large, mais les Wolves se sont relâchés, et l’ancien intérieur du Jazz souhaite que ça cesse.

Début de saison très très mitigé pour les Wolves (Six victoires, huit défaites) où les quatre stars de l’équipe ont dû mal à trouver un équilibre dans la répartition du ballon. Cette nuit encore, D’Angelo Russell, Karl-Anthony Towns et Rudy Gobert sont parvenus à faire leurs statistiques, mais pas Anthony Edwards. Rien de grave, puisqu’on va retenir qu’il y a la victoire au bout pour Minnesota.
D’ailleurs, la victoire semblait se dessiner assez facilement pour les coéquipiers de Rudy Gobert. Seulement voilà, les Wolves ont gâché une avance de 24 points, ce qui est assez dérangeant pour une équipe aux fortes ambitions. Le pivot français estime qu’il y a du relâchement trop souvent dans l’équipe, alors il souhaite faire monter l’exigence du groupe.

Je pense que lorsque nous menons de 20 points, c’est de nature humaine d’être un peu plus confortable. Pour nous, ça arrive dans le déroulement du match. A chaque match où nous jouons bien, on commence tous à être plus à l’aise. Ca doit cesser.

Car effectivement, le groupe a quand même pris en maturité, ce ne sont plus des gamins tout justes draftés, si l’on fait exception d’Anthony Edwards, ce n’est pas normal de laisser filer une telle avance alors que les Wolves avaient la possibilité d’enterrer les Cavaliers. Bien qu’il soit nouveau dans l’effectif, Rudy Gobert est un vétéran, et il a bien raison de mettre les points sur les I.
Il n’est pas normal que des joueurs comme D’Angelo Russell ou Karl-Anthony Towns se relâchent alors qu’ils savent qu’en NBA, tu peux revenir dans un match sur trois, quatre possessions en reprenant le momentum. Minnesota doit mieux faire sur ce plan, si la franchise veut se donner les moyens d’atteindre ses objectifs.

Malgré la victoire, Rudy Gobert n’est pas satisfait du rendement et du contenu de ses partenaires. 24 points d’avance gâchés par les Wolves, ce n’est absolument pas normal de se faire remonter comme ça. 

Le nouveau craquage d’un Evan Fournier au fond du trou…

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Luka Doncic assassine les Clippers sur un shoot sorti d'une autre planète : Nicolas Batum est vraiment l'homme maudit du soir

  2. Pingback: Rudy Gobert allume ses propres fans

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités