Connect with us

Vidéos

Quand Vince Carter se transforme en spot publicitaire : le buzzer beater sur la calvitie de Manu Ginobili a désormais 6 ans !

Bien qu’il ne scorait pas 20 points par match dans le texas, Vince Carter aura marqué les fans de Dallas. Clutch, leader, Dirk Nowitzki le qualifia même de meilleur joueur de l’équipe quand ce dernier n’a pas pu participer à la 1ère partie de la saison 2012-2013. Puis en 2014, Carter va réussir à donner des flashbacks à la terre entière…

Tony Parker avait annoncé que la série contre les Mavs serait compliquée. Ils ont des vétérans et en post-season, il assure que c’est le piège numéro un, peu importe leur bilan, encore plus à l’ouest. Force est de constater qu’il avait raison. Hormis les fans de Dallas, personne ne croit à un upset. Pourtant, il a failli avoir lieu. Les Spurs se font peur au match 1 et perdront le match 2. S’en suite le match 3 qui restera à jamais dans la carrière du natif de Daytona Beach. Vinsanity pourtant auteur d’une grande saison, galère un peu à se mettre dans ses playoffs. Il n’est qu’à 8 points et son équipe est menée avec un panier ultra clutch de Ginobili sur Marion. Balle pour les Mavs, remise en jeu de Calderon. Dallas a pour habitude de jouer le « curl » sur Monta Ellis dans le money-time. Pas cette fois, où il servira de fausse piste…

Ballon dans les mains de José Calderon, feinte de passe pour Monta Ellis. Vince Carter reçoit le cuir dans le corner, exactement au même endroit d’un soir de mai 2001. Il réalise une feinte de shoot, là encore de la même façon que le game 7 contre Philadelphie. Manu Ginobili saute, à l’image de Tyronn Hill à l’époque. Carter s’élève mais contrairement face aux Sixers, c’est le swish qui l’attend, avec l’AAC (American Airlines Center), plus chaude que jamais !! On avait jamais vu Dirk sauter aussi haut, pour célébrer la victoire. Vince vient d’encore rentrer dans l’histoire. Plutôt que de vous montrer la version « normale », une autre avait attiré notre attention quelques années auparavant. En NBA, il y avait spot publicitaire qui mettait en lumière les superstars et leur incroyable talent, nommé B.I.G. Cette fois, ce n’est pas la NBA mais un amateur qui mettra en lumière le talent de Carter. Et il faut dire que le résultat est bluffant, comme si c’était un pro qui avait réussi ce spot publicitaire, on vous laisse apprécier.

Vince Carter n’a pas gagné de titre, mais en cette soirée du 26 juin 2014, ses fans se sont sans doute sentis légers comme jamais ils ne l’avaient été. En conférence de presse, VC avait déclaré que la vie était drôle. Déclarant que dieu lui avait donné une autre opportunité, comme un signe de destin. Malgré la série perdue, il avait répondu présent. C’est aussi ce match qui lancera par la même occasion, sa série.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in Vidéos