Quand Tony Parker faisait la leçon à la jeunesse : "Ça m’a retourné le cerveau"
*
Connect with us

Actualités

Quand Tony Parker faisait la leçon à la jeunesse : « Ça m’a retourné le cerveau »

Tony Parker est connu pour son passage chez les Spurs en NBA mais à Charlotte, il a montré avoir plus que des restes. Il faut dire qu’en tant que doublure de Kemba Walker, il a pu se faire plaisir, bien plus qu’en fin de carrière aux Spurs. Retour sur cet épisode où « il a retourné le cerveau à la jeunesse ».

Lors de sa dernière saison en NBA, il tourne à 9.5 points de moyenne avec Charlotte, soit deux points de plus que l’année précédente à San Antonio. Ces chiffres ne sont pas incroyables mais pour une dernière saison, c’est exceptionnel. Tout le monde ne peut pas finir à plus de 20 points de moyenne. Le physique n’était plus celui de sa vingtaine mais techniquement, Tony Parker restait un joueur de haut standing.
Collin Sexton tournait à plus de 16 points par match lors de son année rookie. Un joueur actif dans les statistiques mais pas vraiment dans l’impact et le joueur a raconté qu’un matchup plus que les autres, lui avait donné du fil à retordre. Il s’agissait de celui face à Tony Parker, alors chez les Hornets. Lors de ce duel, Tony l’a tout simplement tué, ce qui a fait réfléchir le jeune joueur des Cavs :

« Je crois que dans ma saison rookie, tout a changé d’un coup pour moi quand j’ai joué contre Tony Parker. Il a dû provoquer quatre fautes contre moi dans le premier quart-temps. Ça m’a retourné le cerveau, parce que je n’avais jamais vécu ça. Il m’a balancé: « Je te tiens rookie » et je ne pouvais rien y faire. J’ai fait faute 4 fois sur lui, et c’est à ce moment précis que j’ai réalisé que je devais connaître les tendances de tout le monde. »

Kemba Walker n’était pas présent pour ce match là, alors au sommet de sa forme. Collin Sexton ne connaissait pas vraiment Tony Parker. Cela a déclenché une vraie prise de conscience auprès du numéro 2 des Cavaliers. Cet épisode lui a permis de grandir et chaque star NBA actuelle, s’est faite manger un jour ou l’autre, par un joueur qu’il a sous-estimé par mégarde. C’est aussi ça la NBA, comprendre que le haut niveau est représenté chaque jour et qu’il est dur de se faire un nom. Rester dans la ligue est vraiment difficile, raison pour laquelle la moyenne est bien loin des 10 ans de carrière. On espère que Collin Sexton saura devenir performant car il semble être le chaînon manquant pour faire de cette équipe des Cavs, un outsider pour le titre.

Tout le monde aurait voulu que Tony Parker prenne sa retraite chez les Spurs mais si on remonte en arrière, il ne jouait plus ou presque. Chez les Hornets, il a su reprendre du plaisir et montrer à tout le monde qu’il n’était pas fini et ça, il ne s’agirait pas de l’oublier.

Lorsque Tony Parker ne comprenait pas la ruine de ses collègues NBA : « Iverson achetait des trucs à 100 000 dollars »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités