Quand Rudy Gobert laisse exprimer sa frustration en fin de match : défendre seul, ça peut énerver quand on est un ancien meilleur défenseur de l'année
*
Connect with us

Actualités

Quand Rudy Gobert laisse exprimer sa frustration en fin de match : défendre seul, ça peut énerver quand on est un ancien meilleur défenseur de l’année

Le Jazz a remporté son premier match en playoffs et même si la manière n’était pas là, l’important est la victoire. Nous sommes en post-season, les statistiques ne comptent plus, les efforts si. Rudy Gobert a souvent été frustré par ses coéquipiers qui se faisaient balader par les shooteurs adverses et c’est d’autant plus compréhensible vu son nombre de shoot hier, avec une implication offensive proche du néant.

Les Mavericks sont une des pires équipes de la ligue pour marquer dans la peinture. Luka Doncic peut trouver des paniers faciles ou faire parler son jeu en pick and roll, notamment avec Dwight Powell. Sans lui, c’est beaucoup plus dur de marquer à l’intérieur ou même de marquer tout court. Rudy Gobert a fait son job en protégeant la raquette et la réussite était avec lui, puisque son vis à vis n’a pas énormément planté à 3 points. Mais le grand problème de Utah a été de ne pas savoir défendre autour de Rudy, quand lui faisait le boulot. S’il a su souvent cacher sa frustration, cela n’a pas été le cas sur une action en fin de match, qui a enflammé le public. Reggie Bullock arrive à semer Bojan Bogdanovic avec une facilité déconcertante et forcément, le frenchy n’était pas heureux et lui a passé un savon. C’est une situation se produit souvent et s’il a été élu plusieurs fois défenseur de l’année, c’est surtout en multipliant les efforts pour couvrir ses coéquipiers. Outre les lancers, les Mavs ont sans doute laissé filer la victoire à cause de leur fébrile adresse à 3 points (9/32).

On ne veut pas manquer de respect aux Mavericks mais si le Jazz n’arrive pas à gérer leurs shooteurs, qu’est ce que ça va être s’il passe le prochain tour ? Les coéquipiers de Donovan Mitchell n’en sont pas encore là. Les playoffs restent une affaire d’ajustement, la balle est désormais dans le camp de Jason Kidd. Rendez-vous au match 2.

En plein ramadan, Kyrie Irving veut apporter de la positivité et s’exprimer sur spiritualité : « J’ai des frères et des sœurs dans le monde entier qui jeûnent avec moi »

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: La meilleure minute de l'année en NBA avec le buzzer en prime : Kyrie Irving et Jayson Tatum offrent aux fans la définition de ce qu'est un match de playoffs !!

  2. Pingback: NBA 6th man, les trois finalistes : Tyler Herro, Kevin Love et Cam Johnson !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités