La stat de la nuit : Rudy Gobert a pris... un shoot en 35 minutes !!
*
Connect with us

Actualités

La stat de la nuit : Rudy Gobert a pris… un shoot en 35 minutes !!

En playoffs, rien n’est plus important que la victoire mais comme en saison régulière, ce n’est pas parce qu’une équipe gagne qu’elle joue bien. Utah a mis très longtemps à se mettre dans son match et si Rudy Gobert a été monstrueux en défense, son jeu offensif a encore interpelé.

A quel point on reconnait une grande performance en playoffs ? Par l’impact d’un joueur. Et celui de Rudy Gobert cette nuit, fut monstrueux. L’intérieur a dégagé tout ce qui trainait dans la raquette et les joueurs des Mavericks n’osaient plus y laisser un pied. Rudy devait en plus gérer les trous d’air de ses coéquipiers. En début de match, coach Snyder avait visiblement voulu que ses joueurs recherchent le français. Il a touché 3 ballons de suite en à peine 2 minutes, la suite sera bien plus triste. Il marquera 5/6 aux lancers mais surtout, il ne tentera qu’un shoot en 35 minutes. Oui, vous avez bien lu, un shoot pour un joueur qui joue autant et avec un statut de All-Star, ça fait tache. Il terminera à 5 points, 17 rebonds et 3 contres. Plusieurs fois (encore), il n’a pas reçu le ballon alors qu’il était seul. Quand un journaliste lui demande pourquoi il a eu autant de rebonds, il répond : « Tout le monde me semblait petit. » Pourtant le joueur n’a toujours aucun ballon dans la peinture… Mais ce qu’on retiendra c’est sa déclaration encore une fois très classe :

« J’espère que j’aurais plus de shoots au prochain match mais dans le même temps, j’ai trouvé que pour une grande partie du match, nous faisions bouger le ballon. Nous parlons de sacrifice, voilà ce que c’est. »

On espère pour lui aussi qu’il aura plus de shoots car le joueur mérite d’avoir des ballons. Un shoot dans un match alors qu’il domine physiquement de la tête et des épaules, la plupart des joueurs adverses, Utah doit capitaliser et faire son job. Ce n’est que le match 1, tout est question d’adaptation. Le débat sera peut être tout autre au game 2.

Le touchant témoignage de Rudy Gobert à son papa : « Ne pas aller en NBA l’a détruit »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités