*
Connect with us

Actualités

Quand Kyrie Irving se met en mode lover, difficile de le détester : « Je les admire depuis si longtemps »

La sensation quand on parle de Kyrie Irving est assez bizarre. Il semble être la superstar la plus adorée et la plus détestée à la fois. C’est assez rare dans le microsome NBA. Après la rencontre, il a tenu à rendre hommage à ses deux potes sur et en dehors des terrains. Plus jeune que James Harden et Kevin Durant, il a dû attendre pour avoir du succès, pendant que ces derniers squattaient les spotlights.

Kyrie Irving a été logiquement élu homme du match avec une performance tonitruante : 39 points à 15/23 au shoot, 6/8 à 3 points. Mais que dire de James Harden auteur de 23 points avec le triple-double et Kevin Durant et ses 28 points à presque 100%. Sans pour autant faire une conclusion hâtive, il est d’une logique implacable que ce trio sera amené à être un jour dans la discussion dans le meilleur de l’histoire offensivement, hormis blessure. Bien sûr, ils adorent le ballon mais ont 3 profils assez différents, ce qui les rend d’autant plus dangereux, sachant qu’ils s’entendent bien. Chacun a eu son heure pour briller et aura son heure dans le futur. Pour autant, quand ils deviennent « civils », ils ne font plus qu’un et leur amitié peut avoir un rôle important en ce sens. Kyrie Irving a tenu à le rappeler, le petit frère du groupe c’est bien lui. Pour rien au monde, il ne manquera de respect à James Harden et Kevin Durant :

« Ils sont supers. C’est assez facile de s’asseoir là et d’être fan de ces gars-là. Je les admire depuis si longtemps. Maintenant, pour être coéquipiers avec eux, vous pouvez parfois être surpris en train de regarder. C’est normal. C’est de la grandeur. »

Oui Kyrie Irving dit parfois de conneries mais pour être juste, il faut autant relayer les bonnes choses que les mauvaises. Quand il était plus jeune, sans doute n’avait-il pas compris l’importance de Lebron James. Il s’en excusait auprès de lui et souhaite dorénavant apprendre de cette situation en ne reproduisant pas les mêmes erreurs avec James Harden et Kevin Durant. Depuis son retour pour « congé » car il en avait besoin ? 30 points de moyenne à plus de 55% au shoot et 40% à 3 points. En parlant de chaleur, attention à Fred Vanvleet qui sera sans doute son adversaire direct lors du prochain match. Toronto est sur une série de 2 victoires de suite. Attention à ne pas les sous-estimer. Cela a d’ailleurs été une revendication de leur leader « Kai Irving ». Faire attention à tout le monde, même ceux avec un bilan qui ne montre pas leur véritable valeur. Brooklyn a une cible dans le dos et Kyrie Irving le sait mieux que personne.

Durant cette saison au combien spéciale. Kyrie Irving tourne à 28.3 points à 53.5% au shoot dont 44.7% à 3 points, 94.8 % aux lancers sans oublier ses 5.7 passes, 4.8 rebonds et une interception par match. S’il continue à monter en puissance, il pourrait figurer parmi les candidats MVP…. bien sûr, derrière un Kevin Durant mais les chiffres semblent être le dernier des soucis de cette équipe.

Le speech inspirant de Fred VanVleet : non drafté, lui et ses proches n’oublieront jamais cette soirée de 2016

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités