*
Connect with us

Actualités

Preview Celtics (2) – Sixers (3) : Simmons, Brown, Tatum, Embiid, Fultz… La relève est assurée !

Source photo : Sporting News
Suite de nos previews et la première du second tour à l’Est. Les Sixers contre les Celtics, une affiche historique et dans le même temps excitante puisque la jeunesse est tout de même assez présente !
  • Arrières 

C’est pas facile de prendre le relais de Kyrie Irving n’est ce pas ? Au premier tour, ce n’était clairement pas un problème pour Terry Rozier qui a largement dominé son adversaire direct. Très complet, le meneur s’est amusé avec la défense de son ami inconnu. Avec lui, Jaylen Brown, qui est par ailleurs, incertain pour le Game 1 qui aura lieu ce soir. C’est le leader de l’attaque sur ses playoffs, et il assume plutôt bien avec ses 20 points de moyenne lors de l’affrontement face aux Bucks !

Du côté des Sixers, c’est pas mal non plus. Dans un premier temps, on a Ben Simmons qui a signé son premier triple double en playoffs et c’est clairement pas le dernier. Et même quand il n’y avait pas de triple double sur le boxcore, le rookie avait un impact très fort dans le match. Joueur le plus expérimenté du cinq de Philly, JJ Redick a montré l’exemple au premier tour avec ses 20 points par match (son plus haut total en playoffs).

Verdict : Egalité

  • Ailiers 

Pour ses premiers pas en playoffs, Jayson Tatum n’a rien perdu de son élégance ainsi que de ses tirs climatiseurs. 15.4 points par match avec des pourcentages moyens, le gamin découvre les playoffs et il y a moyen qu’il se lâche durant le second tour. Fonce petit ! Semi Ojeleye a été inséré dans le cinq spécialement pour défendre sur Giannis. Pas sur qu’il soit titulaire sur cette série, en revanche, c’est un très bon défenseur et Brad Stevens peut compter sur lui.

Par contre, on prend les mêmes et on recommence du côté de Philadelphie. Tout d’abord Robert Covington qui a raté son premier tour malgré un pourcentage intéressant longue distance. L’ailier doit se racheter et peut compter sur la polyvalence de Dario Saric qui est souvent à la réception des passes de Ben Simmons. Mis en confiance, le Croate n’a plus qu’à convertir ses tirs. Il peut réellement être un élément perturbateur contre les Celtics.

Verdict : Avantage Sixers

  • Intérieur  

Sans faire des statistiques tonitruantes au premier tour, Al Horford a guidé vers les siens. L’ancien joueur des Hawks a littéralement step up son niveau de jeu : points, pourcentages, etc, tout y est. C’est le symbole de l’excellente défense collective des Celtics. Pour l’instant, le pivot sort les meilleurs playoffs de sa life. Il faut que cela continue !

Après avoir manqué les deux premiers matchs de la série contre le Heat, Joel Embiid est revenu masqué. Ce masque ne l’a pas empêché de faire du sale. Toutefois, en saison régulière, le process a été extrêmement bien défendu par Al Horford, on verra s’il a retenu les leçons pour mieux l’attaquer lors de cette série.

Verdict : Avantage Sixers

  • Banc

Durant le premier tour, les Celtics ont récupéré leur floppeur préféré, non il ne s’agit pas de LeBron James mais bel et bien de Marcus Smart afin de donner de l’énergie à cette team. Si le coach a besoin de scoring, il peut compter sur Marcus Morris et Greg Monroe. Dans les soldats, Aaron Baynes est toujours présent.

Le banc est Sixers est pas mal non plus. En effet, il y a énormément d’expérience avec les shooteurs que sont Ersan Ilyasova et Marco Belinelli. Les deux ont eu des rôles importants et ont été relativement adroits. A la mène, le coach a deux choix avec la pépite Markelle Fultz ou le vicieux TJ McConnell. Enfin à l’intérieur, les Sixers possèdent Amir Johnson.

Verdict : Egalité 

  • Coach  

Les deux coachs ne sont plus à présenter puisqu’ils sont parmi les candidats les plus crédibles au titre de coach de l’année. L’un fait des ajustements très précieux et on l’a vu contre les Bucks, c’est Brad Stevens, l’autre utilise à merveille ses cracks et ses joueurs expérimentés, c’est Brett Brown. Gros duel entre les deux.

Verdict : Avantage Celtics

La série a de grandes chances d’être passionnante. En effet, les deux équipes pourront compter sur deux publics de feu : celui du TD Garden et celui de Wells Fargo Center. Qui avancera en finales de conf’ ?
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités