Peu importe les pourcentages, Kyrie est affamé pour son retour en playoffs : « Je veux vraiment être agressif et être la tête du serpent » – The Daily Dunk
Connect with us

News

Peu importe les pourcentages, Kyrie est affamé pour son retour en playoffs : « Je veux vraiment être agressif et être la tête du serpent »

Source photo : sports wire mag

Seulement « 20 points » pour Kyrie Irving cette nuit. « Uncle Drew » n’a pas à s’en vouloir, il a fait le boulot. La plupart des shoot ratés rentre d’habitude et ce n’est qu’une question de temps pour qu’il redevienne le monstre des playoffs de Cleveland.

Certains sont nés pour ces moments, d’autres absolument pas. Kyrie Irving est né pour démonter tout ce qui se trouve sur son passage quand arrive le printemps. L’an passé, le bougre n’avait pu participer à la fête à cause de sa blessure. Ce qui fut aussi le cas de Gordon Hayward, auteur d’un très bon match aussi même si maladroit (10 point à 4/12, 7 rebonds et 4 passes). Peu importe les shoots ratés, il faut rentrer dans le lard et être agressif. C’est ça les playoffs ! Kyrie est donc de retour en playoffs et on a hâte de voir quel genre de monstre il peut être pour les Celtics, à ce stade de la compétition. Kyrie Irving  n’a jamais été le franchise player numéro 1 en post-season. C’est nouveau pour lui mais il n’a aucune pression à se mettre, lui qui a ce rôle depuis maintenant quelques mois et que la saison régulière sert à se préparer pour ces moments. Hier soir, il a planté 20 points avec une belle seconde mi-temps mais des pourcentages hésitants : 6/17 au shoot. Dans le même temps, il a gobé 5 rebonds et délivré 7 passes décisives. Kyrie est prêt à en découdre, quoi qu’il en coûte et enfin assumer ce statut de leader. Attention, Indiana est prévenu et il ne serait pas impossible de voir le meneur des Celtics aligner les 30 points :

« J’essaye juste d’être agressif, d’être sur les bons spots. Je veux vraiment être agressif et être la tête du serpent. »

Lors de la post-season, les chiffres des joueurs augmentent car les remplaçants sont moins utilisés. Lors de ses deux dernières campagnes de playoffs, le Celtic tournait à plus de 25 points par match. On devrait s’attendre à ces chiffres voire beaucoup plus quand les matchs compteront vraiment. Déjà car le cyborg n’est plus dans son équipe mais surtout qu’il attend ce moment pour fermer des bouches depuis un bail. S’il a été stoppé à 20 points, c’est surtout car il a raté des shoots plutôt faciles. Boston a fait le trou dans le 3ème quart-temps avec un 26 à 8 et le joueur de Boston en est l’une des raisons. Il est superbement bien défendu par Wesley Matthews, un défenseur très physique et Indiana veille au loin avec les aides de Turner et Young. Il faut ajouter l’absence de Marcus Smart, un élément facteur dans le temps de jeu de Kyrie Irving. Cette situation le fait jouer arrière avec Terry Rozier à ses côtés. Si le matchup est pour l’instant physique entre les deux équipes, cela ne semble qu’une question de temps avant que le Pacers craquent. Quand cette heure arrivera, comptez sur Kyrie Irving pour prendre feu sans aucun doute.

Le match 2 aura lieu le 18 avril, le temps de réviser ses gammes et pourquoi pas voir un big score de Kyrie Irving. Pour l’instant, l’effet visuel n’est pas des plus merveilleux mais dans ces moments les grands attaquants font surface.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News