*
Connect with us

Actualités

Perdre, ok mais se prendre une rouste, ça c’est dur pour Tyronn Lue : »Ils nous ont botté le cul »

Source photo : NBC sports
Orlando a été irrésistible la nuit dernière. Une bonne réaction après le show de Vucevic la nuit d’avant mais qui ne s’était pas ponctué par une victoire (114-93)

« Ils nous ont botté le cul ».

Les propos de Tyronn Lue sur ESPN sont durs mais vrais. Niveau mentalité, on aurait cru voir des basketteurs du dimanche, tellement ils avaient l’air ailleurs, dans n’importe quel domaine.
Cleveland n’a pas existé dans ce match, tant offensivement que défensivement. Dwyane Wade a paru plus paumé que jamais, sans doute occupé par les tweets de sa femme.
Il n’est plus la star de l’équipe, il doit être un joueur de complément et forcément quand on n’a pas un shoot fiable et que le réflexe premier est de driver, ça devient tout de suite plus compliqué pour lui.

Derrick Rose a terriblement manqué pour donner du rythme à cette équipe. 2 malheureux points en transition et quand on connaît le jeu des Cavaliers, c’est tout de même très triste… Ils n’arrivaient pas à accélérer le jeu car déjà en face, ça défendait bien mais il n’y avait tout simplement pas d’énergie à la Q.

Lebron James aura été le seul à ne pas avoir déjoué, comme d’habitude au final. En martyrisant Evan Fournier, il arrive à ramener son équipe sous la barre des 10 points car il faut savoir avant la mi-temps, ils ont eu presque 30 points de retard ! 23 points, 4 rebonds et 2 passes pour lui. L’exécution offensive a été exécrable et les hommes de Tyronn Lue ne termineront même pas à 40% au shoot…

Orlando semble montrer quelque chose de différent cette saison. Déjà ils gagnent des matchs, c’est grandiose pour eux. Surtout, ils arrivent à finir le travail alors qu’à chaque fois ils se faisaient rattraper. En faisant tourner la balle et en s’appuyant sur Vucevic, ils n’ont pas failli. A noter l’excellent match d’Augustin qui termine à 10 passes et c’est peut être l’année du Magic qui sait. Une chose a changé en tout cas, c’est la mentalité que Simmons a ramené ici…. Le Spurs effect ?

A Cleveland il va falloir réfléchir et surtout se bouger les fesses. L’effectif est trop talentueux pour galérer comme ça, bon il faut peut être un vrai coach avec des vrais systèmes aussi. Avec tous les changements, c’est aussi un processus logique et il faudra se montrer patient.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités