*
Connect with us

Actualités

Officiel : Terry Stotts prend la porte, les éliminations au 1er tour auront eu raison de lui

Au lendemain de l’élimination des Blazers face aux Nuggets, Terry Stotts a pris la porte à cause d’un parcours décevant et quand on a un certain Damian Lillard – d’un âge certain – dans ses rangs, ça fâche pour les hautes instances.

Terry Stotts avait une première expérience dans le coaching à Milwaukee, et ce fut un véritable échec. Il a ensuite été l’un des grands investigateurs du titre de 2011. Pourquoi ? Il était responsable de l’offense des Mavericks. Les systèmes pour Dirk Nowitzki et Jason Terry, c’était bien lui. Cette attaque si variée avec Jason Kidd à la baguette ou Shawn Marion à la finition pour ne citer qu’eux. Il a ensuite eu l’opportunité de montrer ses talents à Portland et avec un Lamarcus Aldridge pas si éloigné du jeu du Kaiser, Terry Stotts a pu se qualifier en playoffs encore et encore, en proposant un bon jeu d’attaque. C’est donc cette nuit que la nouvelle est tombée. Pas vraiment une surprise malheureusement. La loi du coaching n’a aucune pitié.

Il est le 2ème meilleur coach de l’histoire de la franchise. Il est en tout cas le 2ème en terme de victoire. Ajoutez à cela 8 campagnes de playoffs consécutives, la plus longue série en cours. Dans la conférence ouest, il n’est pas facile de rester autant et surtout avec un super bilan : 402 victoires pour 318 défaites. Les deux camps se sont séparés à l’amiable et le GM, Neil Olshey, a un respect ultime pour ce que son coach a fait ses 9 dernière saisons. La meilleure performance de Stotts aura été d’aller en finale de conférence en 2019, malheureusement en vain avec un sweep face aux Warriors… sans Kevin Durant. On n’oubliera pas non plus les 2 autres demi-finales de conférence. Damian Lillard a beau être bon, comment viser plus haut avec un effectif si médiocre et qui défend comme le courant d’air…? C’est déjà plutôt mal d’avoir été si bon et son parcours n’est pas qu’à amputer à lui.

De jeunes coachs sont déjà pressentis. Les anciens rivaux Jason Kidd et Chauncey Billups mais aussi Jeff Van Gundy et Mike D’Antoni auront ainsi leur chance.

Le contrat de Damian Lillard

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités