*
Connect with us

Actualités

Nicolas Batum annonce la couleur : ce n’est ni son 1er et ni son dernier carton au shoot

Nicolas Batum a sans doute réussi son 2ème meilleur match de la saison, après son énorme show face à San Antonio. Mais Patrick Beverley était allé faire faute bêtement, ce qui a gâché les 21 points du Frenchy ! Pas cette fois, Nico s’est montré on fire et il explique pourquoi ce genre de perf peut souvent arriver.

Cette saison, Nicolas Batum retrouve son meilleur niveau ou presque en tournant à 10.2 points à 49.3% au shoot 46.1% à 3 points, 4.8 rebonds et 2.6 passes décisives. Il n’avait mis que 5 et 7 points lors des deux derniers matchs mais il y avait bien une raison. Le couple Batum a eu un second enfant (Félicitations !) et le repos moindre pour le nouveau rôle player des Clippers. De nouveau en verve à Miami, l’international français a réussi un super match et en pleine forme physique, c’est le Heat qui a pris cher. Il termine la rencontre à 18 points 6/12 au shoot, 6/9 à 3 points, 6 rebonds et 2 passes. En l’absence de Patrick Beverley, Paul George et Kawhi Leonard, Nicolas Batum s’est exprimé sur ce retour en force après la victoire à Miami :

« Ces 2 derniers matches, j’étais fatigué. La naissance du bébé, pas d’entraînement, le voyage, mais ce soir, je me sentais bien. Je sortais d’une bonne séance d’entraînement, avec du shoot, et j’ai retrouvé un bon rythme. La franchise a été superbe avec moi. Je voulais jouer, mais ils m’ont accordé du temps et m’ont autorisé à rater des entraînements. »

Cela résonne avec les paroles de Marcus Morris qui a admiré son attitude. Ce dernier avait déclaré avoir aimé ce qu’a fait Nicolas Batum, car lui aurait pris ces fameux jours de congé. Pour autant, le début de match était franchement pénible, jusqu’à prendre 20 points d’écart. L’équipe coachée par Tyronn Lue a su reprendre le fil de la rencontre. Plus de collectif, une meilleure défense et le Heat s’est cassé les dents sur la franchise californienne. Nicolas Batum a tenu à avoir quelques mots sur la façon de jouer sans PG13 et Kawhi. Mais sans eux ou non, Nicolas Batum sait que ce genre de performance peut arriver souvent :

« On sait que les défenses vont se concentrer sur eux [Paul George et Kawhi Leonard], et en inscrivant mes tirs, je les oblige à y réfléchir à 2 fois avant de faire des prises à 2 . Ce soir, je mets 6 tirs à 3 points, mais ce sont 6 tirs ouverts. Donc c’est plutôt facile à mettre dedans. C’est notre manière de jouer. On fait bouger le ballon, on le partage, on passe d’un côté à l’autre, et quand on joue comme ça, on est une très bonne équipe. »

On ne sait pas encore combien de temps Kawhi Leonard et Paul George seront out mais si Nicolas Batum est toujours chaud et que les Clippers défendent, Tyronn Lue n’a pas vraiment de souci à se faire.

Usher et Justin Timberlake, de la vie de fan à « propriétaire NBA »

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Bataille entre les deux freaks, Cleveland et New-York s'opposent et la revanche du Jazz !

  2. Pingback: Nicolas Batum raconte l'horreur de la NBA en mode Covid : c'est pour quand la vie normale ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités