Connect with us

News

Malik Beasley régale : « J’étais dans la zone. Je ne voyais personne, je n’entendais personne »

Source photo : YouTube

Potentiel inexploité (et inexploitable) à Denver, Malik Beasley a montré de quoi il était capable lors de ses débuts à Minnesota. Certes, il était en surrégime, à l’instar de son équipe, néanmoins, l’ailier a impressionné pour ses débuts. 

Après une trade deadline complètement folle à Minnesota, certains loups ont pu faire leur début. C’était notamment le cas de Malik Beasley, qui a été auteur d’un match sensationnel, à l’image de son équipe (26 trois points, inscrits ; record de franchise, 39 passes décisives ; record de saison). Avec 24 points et 10 rebonds, l’ailier a signé son premier double-double en carrière. 

Ça, ce ne sont que ses statistiques à  la fin du match. Car pendant le match, nous avons bien cru que Malik Beasley allait totalement péter son record en carrière. 20 pions en première mi-temps, avec un sublime 6/9 longue distance…et surtout 11 points en l’espace de 80 secondes. Après le match, l’ancien Nugget était évidemment heureux de sa performance, mais il était surtout content de casser la série négative de sa nouvelle équipe

Incroyable mec. Premier double-double en carrière. Je ne pouvais pas avoir mieux que ça. Et une victoire après 13 défaites, c’est la chose la plus importante. J’étais dans la zone. Je ne voyais personne, je n’entendais personne. J’ai eu des coéquipiers géniaux qui m’ont fait la passe et qui m’ont fait des écrans.

Car nous, nous avons tendance à l’oublier, mais les Wolves n’avaient plus gagné depuis le 9 janvier. C’est une magnifique victoire collective avec Karl-Anthony Towns quasiment en triple-double, un Jordan McLaughlin qui sort de nulle part et toutes les recrues (James Johnson, Juancho Hernangomez) qui ont apporté leur pierre à l’édifice. 

Alors, on se doute bien que tous les matchs des Wolves ne seront pas comme ça avec autant de trois points, de passes décisives, etc…Cependant, ce sont des bons débuts, surtout pour la cohésion de groupe et des coéquipiers qui ne se connaissent pas forcément. Et D’Angelo Russell n’était pas encore à la baguette, c’est prometteur pour la suite…

Les Nuggets font très peu parler d’eux, et lorsqu’on parlait de cette équipe, on ne parlait pas de Malik Beasley. Pourtant, l’ailier a toujours été très bon, très régulier et offensivement, il ne pouvait pas vraiment briller, avoir la balle dans un tel collectif. A Minnesota, il pourra peut-être exprimer son potentiel. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




More in News