*
Connect with us

Actualités

Lou Williams lève le voile, Kawhi serait un gros « troll » : « il est actif dans la communication, c’est un leader »

source image : usatoday.com

Depuis son arrivée dans la ligue, Kawhi Leonard traîne l’image d’un mec introverti, dans son coin. Lou Williams pense que le double MVP des Finales s’amuse de cette étiquette avec les médias puisqu’il est loin d’être celui qu’on imagine.

Rare sont les superstars discrètes en public et sur les réseaux sociaux ayant un impact aussi grand que celui de Kawhi Leonard. Au diable Twitter, Facebook, Instagram, l’image publique, Leonard opère en silence. Pourquoi faire du bruit quand on est plus efficace sans l’ouvrir en permanence ?

Il faut dire qu’à son arrivée dans la ligue, The Klaw n’est pas tombé n’importe où. Chez les Spurs, on apprend, on exécute, on gagne et on ferme sa gueule. Tout un état d’esprit facilité par la présence du maître en la matière, Tim Duncan.

Surtout, cette image de « mec discret », s’est forgé sur le terrain. Réfléchi, mesuré, aucune émotion superflue ne submerge le mental. Dès lors, les médias ont facilement jugé le bonhomme. Cependant l’ascension sportive de Kawhi Leonard est telle qu’il se retrouve forcément sur le devant de la scène.

De sa mythique conférence de presse à son arrivée à Toronto jusqu’à la célébration du titre, on a pu entrevoir un nouvel aspect de sa personnalité. Invité sur ESPN à parler de son coéquipier, Lou Williams, a avoué que Leonard n’est pas qu’un leader par l’exemple mais aussi bien dans le vestiaire. Il va même jusqu’à dire que Kawhi troll les médias en jouant de son image :

« Il parle, c’est lui qui parle le plus dans notre groupe de chat, croyez-le ou non. Ce mec un leader. Je ne sais pas comment il a pu obtenir l’image du gars qui parle jamais ou quoi. Je pense même qu’il vous trolle quand il fait ça. Mais ce gars est juste un leader. Il est un leader dans l’exemple, il est actif dans les conversations, pendant les entraînements, et tout le communique. Je lui ai parlé récemment. Ce mec est hilarant ce mec. »

Son arrivée à Los Angeles couplé à celle de Paul George ont fait passer les Clippers dans une autre dimension. Le groupe a connu quelques blessures, et sur les onze matchs joués au complet, ils en ont remporté 10. Aussi, ils enregistrent 23 victoires et 8 défaites quand les deux recrues estivale sont sur le parquet.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités