L'homme qui a stoppé les 10 victoires de suite de Boston : Buddy Hield était injouable à 3 points cette nuit
*
Connect with us

Actualités

L’homme qui a stoppé les 10 victoires de suite de Boston : Buddy Hield était injouable à 3 points cette nuit

C’était LE match à ne pas rater sur BeIN. Buddy Hield s’est montré sous son meilleur jour car s’il y en a bien un qui était on fire cette nuit, il se nomme Buddy Hield. Brown, Tatum ou encore Smart, ont tous mordu la poussière.

Est-ce que c’était un nouveau record ? Exactement puisque le shooteur fou a battu son record de saison ! Buddy Hield a été injouable cette nuit en frôlant les 60% à 3 points pour 7 réussites et un total de 35 points. Si Holmes a été le clutch player avec 2 lancers, Hield était le héros. Grâce à sa performance, Boston s’arrête donc à 10 victoires de suite. Buddy a fait du Buddy, avec des shoots venus d’ailleurs, un beau contrôle de son rythme en sortie d’écran, et que dire de son sens du jeu de transition, en profitant des largesses de la défense de Boston. Quand il le fallait, le collectif a répondu présent. Pas vraiment une surprise vue la qualité de leur rencontre face à Los Angeles deux jours plus tôt. A noter les 13 points de monsieur Harrison Barnes et les 12 unités de Bogdan Bogdanovic, qui malgré une petite panne d’adresse, a su être performant dans les moments les plus importants du match. Côté Celtics, Jaylen Brown termine à 18 points et Kemba Walker à 15 points. Leur démarrage leur a peut être coûté le match en commençant par un 18 à 30, incapables de ralentir Buddy Hield. Ils courront après le score, jusqu’à revenir à quatre points à la mi-temps.

Leur 3ème quart-temps est excellent et les joueurs commencent à se chauffer peu à peu. Les Kings ont la fâcheuse tendance à se louper dans la période d’un match et cette rencontre ne va pas être une exception. Boston sera tellement dedans, notamment grâce à leurs 3 points, que l’équipe de Brad Stevens passe devant. Bogdan décide alors de s’énerver et s’en tire merveilleusement bien dans le money-time, avec sa capacité à se créer son shoot. Bien sûr, Buddy Hield s’y met et même Marcus Smart n’arrive pas à le tenir en fin de match.  Les Celtics auront pourtant les occasion pour l’emporter et la folie de Marcus les a perdu. Alors que son équipe mène d’un point, il prend le rebond et shoote… Sauf qu’il va perdre le ballon, chose impensable avec 9 secondes au chrono. Holmes se retrouve sur la ligne des lancers, met les deux. C’est encore ce diable de Marcus Smart qui va se foirer en voyant le ballon rouler sur le cercle. La vie peut sembler cruelle.

Sacramento est à un bilan de 5 victoires et 2 défaites sur ce début de saison. Les coéquipiers de Kemba Walker peuvent s’en prendre qu’à eux mêmes, surtout après l’horrible 1er quart-temps, sans oublier la gestion du money-time tout simplement affreuse.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités