*
Connect with us

lettre ouverte

Lettre ouverte à Derrick Rose : MVP un moment, perf d’un instant et persévérance jusqu’à la fin des temps

Source photo : NBA
Hier soir, Derrick Rose a choqué le monde de la NBA. Le monde tout court même, tellement il a réussi à faire basculer l’histoire. L’histoire d’un homme qui a toujours cru en lui, plus que n’importe qui, quand bien même il est tombé encore et encore. L’important est toujours de se relever et il nous l’a prouvé hier. Rien de tel qu’un fan NBA, qui n’est pas forcément adepte du joueur mais qui a été sa plus grande groupie en ce soir d’Halloween 2018.

On s’attendait forcément à une soirée spéciale, comme chaque mercredi soir. Il faut savoir qu’il se passe toujours des trucs très loufoques en ce jour de la semaine. Avec mon league pass, je m’amuse à regarder plusieurs matchs en même temps, comme chaque soir, afin de vous pondre les meilleures actions de la nuit, ainsi que les résumés. Puis au fil de la soirée, Derrick Rose met 20 puis 25 puis 30 et à ce moment précis, j’ai compris que ce match allait être spécial. Avant d’évoquer ce que m’a fait ressentir Derrick Rose cette nuit, il faut comprendre l’histoire du bonhomme.

D-Rose est un jeune garçon réservé, qui au fil du temps, a réussi à s’imposer. Le meneur de jeu des Bulls sera élu MVP de la saison 2011. Un joueur qui a l’époque fait rêver mais comme la plupart des fans NBA, je suis encore dans la hype de « The Decision » en 2010-2011. Puis je vois ce jeune homme devenir un monstre et une action attirera mon attention

. Match entre Miami et Chicago, le joueur n’est pas encore élu MVP pour rappel. Il part en contre attaque et le numéro 1 de Chi-Town arrive à se faire sur un lay-up Jordanesque, Dwyane Wade et Lebron James. S’ils sont proches de la retraite aujourd’hui, ils font partie de l’élite des défenseurs à cette époque. Alors me direz vous, ce n’est qu’une action mais pour moi, il est passé de la catégorie star, à celle de superstars en une fraction de seconde. A partir de ce moment, je gardais un œil sur ce joueur qui ne m’intéressait guère. Malheureusement, la suite fut triste pour le joueur et les fans des Bulls

Il enchaînera 3 grosses blessures, sans jamais retrouver son niveau. Les médias l’annoncent cramé et bien pire encore. Il passe du statut de superstar à un joueur lambda dans la ligue. Avec toutes ces blessures, il pourrait se contenter d’être un joueur « normal » dans la ligue, une ancienne star déchue, comme l’ont été Iverson, McGrady (même si son âge est bien plus jeune). Il aurait pu se laisser aller, se contentant du strict minimum.

Enchaînant les blessures, on croit même au pire lors de la saison passée, où il quitte l’équipe de Cleveland, et des rumeurs de retraite surgissent. Finalement, il se fera transféré et après avoir été coupé par Utah, il débarque à Minnesota. Toujours aussi solide dans le jeu, notamment lors des derniers playoffs, il n’est pas toujours redevenu Derrick Rose, avant ce fameux Halloween 2018.

Et c’est le moment choisi pour s’éloigner un peu du basket et d’évoquer ce qu’a provoqué en nous tous D-Rose cette nuit. Chaque fan NBA en a rêvé au moins une fois. Voir Derrick Rose faire une énorme performance, juste pour prendre une revanche sur ses blessures, sur ses médias qui ont oublié, qui il était. Même moi, je n’y croyais plus. Pourquoi y croire, même 7 ans après ? Et c’est là que l’histoire de D-Rose prend toute son importance. Une véritable leçon de vie qu’il nous inculque.

Peut être que ça n’a duré qu’un match, qu’une soirée, qu’une performance. Cependant les larmes qui ont coulé hier des yeux de Derrick Rose, n’étaient pas les seules. A travers toute la planète, grâce à la magie Twitter, tout le monde a pu être en osmose avec le meneur le temps d’une soirée. Comme le dit si bien Lebron James, « Même quand un super héros est K.O, il reste un super héros ». C’est dans la faculté d’une personne à être par terre, qu’on peut voir sa vraie nature. Et celle de Derrick Rose, c’est celle d’être un battant.

Le MVP 2011 a montré une faculté à ne jamais lâcher. Abandonner est plus facile que de lutter. Notre cerveau à tous, aime la facilité, sinon on serait tous en train de réaliser notre rêve. Il faut du temps pour atteindre le succès. Et c’est bien le problème du monde d’aujourd’hui, lorsqu’il s’agit de réaliser ses rêves. C’est bien beau de dire devant tout le monde, d’écrire sur les réseaux sociaux, no pain, no gain et toutes ces conneries. L’important est d’appliquer ces paroles tous les jours, surtout dans les moments les plus durs.

Le rêve de Rose n’était pas d’être MVP. Son rêve était d’un joueur NBA, capable de se battre tous les soirs sur le parquet et donner le meilleur de soi. Les blessures en ont décidé autrement. Cependant il n’a rien lâché. Il a parié sur lui même et personne d’autre. Imaginez vous que cet homme a été critiqué pendant 6/7 ans. On lui a dit qu’il était fini, qu’il terminerait en Chine, qu’il serait à la retraite. Il faut en avoir dans la tête pour rester debout et continuer à travailler tous les jours.
Pourtant il est là, débout, sa persévérance a fini par payer, en réalisant le meilleur de match de sa vie. Ce qui nous amène à notre dernier paragraphe : « everything happens for a reason ».

Je ne me suis pas lancé dans la chanson, ne vous inquiétez pas. Ces mots sont de Derrick Rose lui même. Ce qui s’est produit hier, est une véritable leçon de vie. C’est ce que j’ai ressenti hier, ce que les fans ont ressenti et même les joueurs NBA, utilisant le mot « inspiring ». Peu importe ce que vous traversez, l’important est de ne pas lâcher. Les seules personnes qui échouent, sont les personnes qui abandonnent. Peut être que ce que vous voulez prendra 1 jour, 1 mois, 1 semaine, 1 an, voire 10 ans.

Au final, le travail paie toujours et c’est ce que Derrick Rose nous a fait prendre conscience hier soir. Bien sûr, c’est aussi une question d’opportunité, de timing, de mental mais plus important encore, de confiance en soi. Se reléver après toutes ces batailles et trouver une raison pour laquelle se battre. La meilleure réponse à ses haters ? Le succès. Ces mots encore sont de Derrick Rose qui est décidément un poète sur et en dehors des terrains. Cher Derrick, tu es une inspiration pour nous tous.

Le match de la nuit passée est clairement l’une des raisons pour laquelle, je rêve de faire ce métier.  Raconter des histoires, qui ne sont pas si différentes que celles de la vie de tous les jours. Le succès de Derrick Rose ne se résume pas à ce qu’il a fait hier soir. Il se résume à ces journées noires, à lutter contre l’adversité et les pensés sombres des ce gens qui voulaient qu’une chose, qu’il tombe. Alors merci Derrick Rose, d’être une inspiration pour nous tous et de nous avoir comblé, au moins une dernière fois.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in lettre ouverte