*
Connect with us

Actualités

Les Wolves punchingball officiel de la ligue, ça passe mal pour Anthony Edwards : « On se soucie pas de gagner »

Qu’elle est difficile cette saison pour les Timberwolves. Après les Nets, les Bucks infligent une nouvelle sale défaite aux locaux. Un effort collectif, enfin un effort assez relatif, vu le peu de résistance de leurs adversaires du jour, Minnesota.

130 à 105, outch, ça fait mal. Khris Middleton termine meilleur marqueur avec 27 points, dans un match qui a atteint les 30 points d’écart dans le 4ème quart-temps. C’est un peu comme jouer à Mario Kart en 50cc. Les Bucks infligent un nouveau blowout, après avoir gagné le Magic dimanche dernier (124 à 87). 9 joueurs atteindront les 7 points ou plus. Après la rencontre, Khris Middleton était heureux de pouvoir compter sur l’intégralité de ses coéquipiers :

« C’était un grand effort de tout le monde. Essayer de faire le bon choix, se battre et défendre. »

En quelque sorte, les Bucks doivent s’habituer à des matchs « nouveaux », sans Giannis Antetokounmpo, forfait pour la 6ème fois de suite. Anthony Edwards a essayé de tout donné de son côté, avec 24 points mais Minnesota ne gagne pas (plus). 11 défaites sur les 15 derniers matchs. Les Wolves jouaient sans Karl-Anthony Towns, absent pour la 2ème fois de suite. Sa mère étant décédée il y a un an, KAT a voulu prendre du temps pour lui et personne ne lui en voudra. Concernant ceux présents, le constat fait mal :

« Hier c’était plat. Aujourd’hui c’était soft. Pas beaucoup de résistance à tout ce que nous avons fait. Notre esprit de compétition s’est encore une fois effondré. » Coach Chris Finch

« On se soucie pas de gagner. C’est tout. C’est le plus grand truc. » Anthony Edwards

Le match avait lieu à Minnesota et la franchise n’a pas voulu prendre de risque en « fermant » les portes 3 heures 30 avant la rencontre. En effet, avec le meurtre de Daunte Wright, un jeune homme noir de 20 ans, Minneapolis est encore sous pression avec de nombreuses manifestations. Les joueurs avaient porté un tee-shirt « Avec la liberté et la justice pour tous » pendant l’échauffement, ainsi que les coachs sur le banc. A noter que pour la première fois depuis 11 matchs, PJ Tucker était de retour sur le parquet pour 10 minutes (restriction), de quoi se chauffer au fur et à mesure.

Du côté des Wolves, le seul kiff de cette fin de saison sera de voir Anthony Edwards continuer à progresser. Chez les Bucks, c’est l’occasion de se mettre en confiance en l’absence de leur joueur star et pourquoi pas taper la 2ème ou 1ère place. Ils ne sont après tout qu’à 3.5 matchs des Sixers !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La nuit historique d'Anthony Edwards : les records sont tombés à la pelle

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités