*
Connect with us

Actualités

Joel Embiid fait du très sale et envoie un message à l’est : 39 points, 13 rebonds, 2 passes et un duel remporté face à Kyrie Irving

C’était le match de la nuit, certes un peu gâché par les absences de Kevin Durant et James Harden, mais d’une grande qualité. Le duel à distance entre Kyrie Irving et Joel Embiid a bien eu lieu et le camerounais a su l’emporter mais que ce fut dur. La rage de vaincre des Nets a failli repartir avec la victoire.

C’est typiquement le genre de match où il y a beaucoup de choses à dire et les deux coachs repartiront en ayant appris énormément. Des enseignements à tirer ? Exactement, le premier, la défense intérieure des Nets aussi présente que notre compte twitter, c’est à dire invisible. Le malheureux Deandre Jordan, ainsi que Jeff Green, tentent tout contre Joel Embiid mais l’intérieur des Sixers les prend pour des jouets, et ce n’est pas une métaphore : 39 points à 13/29 au shoot, 3/6 à 3 points, 10/11 aux lancers, 13 rebonds, 2 passes. Si ce n’est pas en les bousculant, l’ancien de Kansas se joue de son toucher au shoot ainsi que de ses qualités techniques. Il faut donner le ton puisque Kyrie Irving ne rigole pas en face : 37 points à 13/22 au shoot, 1/3 à 3 points, 10/10 aux lancers, 3 rebonds, 9 passes et 2 interceptions. Le problème ? Le manque d’aide offensivement. Les Nets n’arrivent pas à stopper Jojo, il faut donc peser de l’autre côté du terrain mais quand à un moment donné du match, ton lieutenant se nomme Deandre Jordan, dur de lutter équitablement.

Comme ce fut annoncé, les Sixers prennent de l’avance. Tobias Harris arrive à suppléer son – peut être – MVP avec 26 points. Et puis vient le drame, dans le 4ème quart-temps. Kyrie Irving sort après 2 lancers. Furkan Korkmaz envoie un 3 points et son équipe mène de 22 points. Il reste 8 minutes à jouer. Le match est joué ? Et bien non. Durant ces fameuses 8 minutes, les Sixers ne vont pas rentrer le moindre shoot. Oui, pas un shoot face à la seconde, pour ne pas dire la 3ème unit de Steve Nash. De Claxton, à TLC, en passant par Johnson et Brown, tout le monde se met au diapason et montre une (trop ?) grande agressivité. Ils reviendront à 3 points, mais toujours en manquant ce petit panier, qui aurait pu tout faire basculer. Dommage, mais le double MVP, désormais coach, a sans doute vu ça comme une victoire.

Plus de peur que de mal pour Philadelphie. Si les Sixers ont clairement identifié le point faible de Brooklyn, attention tout de même, James Harden et Kevin Durant devraient être là lors du prochain choc et ce ne sera pas la même affaire.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Kyrie Irving a abandonné ses coéquipiers contre le Heat : la star des Nets a fait plonger les siens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités