Les Wizards et les Pelicans ont eu des discussions avec les Wolves mais Beal et Holiday étaient intouchables ! – The Daily Dunk
Connect with us

News

Les Wizards et les Pelicans ont eu des discussions avec les Wolves mais Beal et Holiday étaient intouchables !

Source photo : ClutchPoints
On en apprend tous les jours grâce à Woj ! Après le trade de Jimmy Butler, l’insider nous apprend que plusieurs équipes ont eu des discussions avec les Wolves. Ces équipes sont des équipes qui ont énormément de difficultés en ce début de saison puisque ce sont les Wizards et les Pelicans. Cependant, c’est pas 2k où tu forces le transfert, c’est la vraie life. Minnesota voulait Jrue Holiday ou Bradley Beal et les deux franchises ont refusé. Thank you. Next.

Si les Sixers ont récupéré Jimmy Butler et que le Heat est passé à Josh Richardson de l’avoir, il y a deux autres équipes qui ont tenté le coup : il s’agit des Wizards et des Pelicans. Deux franchises qui ont du mal en ce début de saison. Washington c’est une situation incompréhensible et NOLA a superbement bien démarré avant de sombrer. Du coup, les deux équipes voulaient se refaire avec l’arrivée d’un top player, d’un All-Star, néanmoins, ils ne voulaient pas trop lâcher.

Commençons tout d’abord par les sorciers. Au fond du trou, les Wizards avaient pour ambition de récupérer l’arrière afin de redevenir un outsider…sur le papier. Par conséquent, la franchise ne voulait pas lâcher les stars de l’équipe, et notamment Bradley Beal. C’est compréhensible car le mec assure depuis des années, et chaque année, il fait son boulot…contrairement à d’autres joueurs. Probablement que Minnesota n’a pas demandé pour John Wall car ils ont déjà Jeff Teague et d’autre part, c’est quoi l’intérêt d’avoir un Jimmy Butler 2.0 ?

Autre franchise qui a essayé le coup, c’est New Orléans. En revanche, c’était plus pour tenter de « rassurer » Anthony Davis, dans le but de lui montrer que la franchise fait tout pour entourer sa star. Toutefois, les Pelicans n’avaient pas forcément les assets et le seul asset en Louisiane, c’est Jrue Holiday, sauf que les Pels voulaient justement (re)construire un big three avec Anthony Davis et Jrue Holiday qui sont les têtes d’affiche de la franchise. En toute logique, le front office ne voulait pas se séparer de son combo.

Nous sommes 48 heures après ce trade et nous en apprenons déjà pas mal de choses sur cette saga. Et probablement que dans les semaines/mois à venir, nous allons en apprendre beaucoup plus sur cette affaire, les relations de Jimmy Butler avec ses coéquipiers, son coach, etc. Les Pelicans et les Wizards ne voulaient pas chambouler l’effectif, ne prendre de risque avec l’ancien joueur des Wolves qui sera rappelons-le free agent l’été prochain. Il y avait donc le risque de le perdre, et c’est surement pour cela, que ces deux franchises ne voulaient pas lâcher des joueurs garantis sur le long terme.

De nombreuses équipes ont été citées dans les rumeurs de trade, et certaines équipes sont passées inaperçues dans ces rumeurs, dont les Pelicans et les Wizards. Néanmoins, Bradley Beal et Jrue Holiday sont des joueurs majeurs, qui possèdent des contrats sur le long terme, et c’est sans doute principale raison qui a fait que Jimmy Butler ne soit pas un sorcier ou un Pelican à cette heure là. Désormais, ces deux équipes sont dans le dur, et il faudra voir comment ils vont s’en sortir (s’ils y arrivent).
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News