*
Connect with us

pronostics

Les pronos de la rédac : le MVP de la saison régulière

On continue la belle histoire des pronostics pour savoir si on est aussi doué que Mamie Voyante ou alors Nabil Djellitt. La question du jour, qui sera élu MVP de la saison régulière ?

Tsitsi : j’aime bien les belles histoires, ça tombe bien c’est Noël.  Kevin Durant a déjà 32 ans mais j’ai bien envie de croire qu’il peut réussir à faire des Nets de vrais prétendants pour le titre. Le gars scorait 34 points par match lors de ses derniers playoffs (bon je compte pas son match 5 en finale) et je le vois tutoyer les mêmes sommets ou du moins pas loin. Une bonne petite première place pour les Nets dans la conf’ est et un bon KD avec 29 points, 9 rebonds, 5 passes et 4 comptes twitter.

Saber : Alors, une nouvelle saison s’annonce et la course au trophée de MVP nous réserve bien des interrogations : est-ce que Doncic va continuer à repousser les limites de précocité, est-il possible que Kevin Durant puisse retrouver son niveau d’antan ou alors de quoi est encore capable un LeBron qui va entamer sa 18ème saison ? Bien des questions entoure la plus belle des récompenses individuelles. Après un back-to-back du Greek Freak, le trophée pourrait rester européen et il me semble tout à fait envisageable que Luka Doncic s’empare de ce trophée et devienne ainsi le plus jeune MVP de l’histoire devant Derrick Rose. Mais pour cela, tout en continuant sur sa lancée statistique, à coup de triple-doubles à tout va, il va falloir que les Mavericks montent dans le classement et s’invitent dans le podium à l’Ouest, pas la plus simple des taches vu la féroce concurrence.

Pierre : Retour tonitruant pour notre ami Kevin Durant ! La concurrence est rude comme toutes les années, et globalement les mêmes favoris se dégagent. Sauf qu’on a tendance à oublier Kevin Durant. Certes l’état de forme de l’ailier reste actuellement inconnu mais il est tellement facile, tellement dominant pour scorer. C’est simple, à 50% de ses moyens, c’est 20-22 points minimum. Alors rien qu’à 70-80% de ses capacités, KD rentrerait assez facilement dans la discussion avec environ 27 points par match. D’autant que les Nets ont quasiment l’assurance de finir dans le top 4 de leur conférence avec un effectif aussi complet et profond. Kevin Durant aurait donc les stats, les résultats, quelques gros cartons par ci par là, deux ou trois game winners et le tour est joué, Kevin Durant is the real MVP. Au final, seul le load management pourrait l’empêcher d’être dans la discussion selon moi.

Loïs : Cette année, la lutte s’annonce acharnée pour s’accaparer le titre de MVP. Parmi les contenders sérieux, les Giannis, Luka et autres LeBron seront une nouvelle fois de la partie. Mais mon choix se porte davantage sur un outsider : Damian Lillard. Avec 30 points et 8 passe dé la saison dernière, l’homme d’une seule franchise a brillé pour porter son équipe jusqu’en playoffs après un départ poussif. Avec une équipe renforcée par les arrivées de Covington, Kanter et Jones Jr en plus des prolongations de Melo et Hood, je pense que les Blazers ont de quoi se faire une place parmi les quatre premiers. En tout cas, sous l’impulsion d’un Lillard en plein prime, tout est possible. Synchronisez vos montres : it’s Dame Time.

Arthur : La bataille pour le titre de MVP s’annonce très disputée cette saison, largement plus que la saison dernière en tout cas. Avec les retours en forme de pas mal de sérieux candidats (Kevin Durant, Stephen Curry notamment) et la présence de ses habituels concurrents des dernières années (LeBron James, James Harden) couplée à l’émergence de jeunes cracks dont Luka Doncic, Giannis Antetokounmpo va avoir du travail pour conserver la distinction. Pour autant, je vois le Grec, régnant en saison régulière, à nouveau survoler l’exercice sur le plan personnel et statistique tout en conservant de la compétitivité avec les Bucks. Passe de trois pour lui et saison décisive pour la suite de sa carrière !

Eliott : La bonne nouvelle, c’est qu’avec le retour aux affaires des gros poissons, le titre de MVP sera disputé, pour notre plus grand plaisir. Les petits jeunes, Luka Doncic en tête ont désormais le niveau pour rivaliser, et une bataille serrée s’annonce, entre LeBron, James Harden, KD, Stephen Curry ou encore Damian Lillard. Malgré cela, je continue de penser que le trophée n’ira à aucune personne mentionnée juste avant, car il restera selon moi dans les mains de Giannis Antetokounmpo. Le Freak est au-dessus de tout le monde (tant que LeBron restera snobé) à tous les points, collectivement en emmenant deux fois de suite les Bucks en haut de la Ligue en saison régulière, qu’individuellement. C’est donc un three-peat en faveur de la Grèce pour moi.

On attend comme toujours vos pronostics de votre côté. Est-ce que Kevin Durant est un feu de paille ? On le saura très vite. Désolé Lebron James, on te préfère pour le MVP des finales.

Officiel : le calendrier NBA de Noel est enfin sorti !!

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in pronostics