Connect with us

Actualités

Les meilleurs espoirs de la planète signent chez Nike… et Bronny James

Source photo : Nike

NCAA – Le sport universitaire reprend le mois prochain et quelques grands noms font déjà parler d’eux. On parle en premier lieu de Haley Jones, Caitlin Clark ou encore DJ Wagner. A noter que Bronny James fait aussi partie du lot. Les jeunes athlètes ont signé un contrat NIL chez Nike, ils sont au nombre de 5 !

Avant tout, il faut comprendre ce que signifie des contrats « NIL ». Le monde universitaire (ou devrait-on dire le milieu amateur) a changé ces dernières années. Les athlètes ont maintenant l’occasion de « gagner » de l’argent mais pas directement par les ligues (qui ont toujours profité d’eux). En effet, le « NIL » va aider le sport amateur de bien des manières : Name, Image and Likeness. D’abord lancé en Californie, plus de 20 états ont rejoint la danse. Lors des premiers contrats signés, le basketteur Hercy Miller avait signé pour un montant de 2 millions de dollars (avec une entreprise Tech Web). Les entreprises ont l’occasion de profiter des images des athlètes et ces derniers ont enfin un retour sur investissement avec de l’argent réel même s’il ne s’agit avant tout que des stars…

« Le basket m’a tellement apporté au fil des ans. Je suis enthousiaste par l’opportunité que présente ce partenariat – de redonner à ma communauté de plus de façons que je n’aurais jamais imaginé possible. » Haley Jones via ESPN

Nike l’a joué fine et a signé Bronny James, qui est pourtant le seul de la liste à ne pas être un top espoir. On retrouve ensuite Caitlin Clark, une shooteuse hors pair, capable de rivaliser avec Stephen Curry. Vient ensuite Haley Jones, un talent générationnel qui a tout pour être l’une des meilleures joueuses de la décennie 2020. Les deux joueuses universitaires joueront leur dernière année NCAA cette saison. Pour terminer chez les filles, Juju Watkins est un phénomène, notamment sur les réseaux sociaux auprès des plus jeunes. Elle est considérée comme la 2ème meilleur joueuse des US de sa cuvée (2023), la crack est actuellement au lycée (le même que Bronny et Bryce James). On retrouve ensuite DJ Wagner, fils de l’ancien joueur NBA, qui est tout simplement classé numéro 1 du pays chez les lycéens.

Pour l’instant, aucun montant n’a été dévoilé mais à leur tour, les marques doivent jouer aux scouts car les meilleurs lycéens ou universitaires, ne sont pas toujours ceux qui font la plus grande carrière. On se doute bien que les contrats sont maîtrisés sur le court terme et que la marque profite de la hype actuelle des jeunes stars. Un deal gagnant gagnant. Bien sûr, la NCAA s’en sort toujours pour ne rien payer…

L’eurostep de l’année pour Elie Okobo : l’international français feinte du MILIEU DU TERRAIN pour un buzzer d’une autre planète !!

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Une signature révolutionnaire : Caitlin Clark signe un pactole immense avec Nike

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités