*
Connect with us

Actualités

Les Lakers font craquer les Suns : un LeBron à réaction, un Booker hors de ses gonds et Los Angeles repart avec une victoire à la maison

Source Photo : Marcio Jose Sanches/AP

Mener la série pour la première fois en s’imposant devant ses supporters ou reprendre l’avantage du terrain, voilà tout l’enjeu de ce Game 3 entre Lakers et Suns. Brillants dans le troisième quart-temps que l’on sait décisif, les Angelinos ont réussi à remporter leur premier match de playoffs au Staples Center depuis 9 ans.

La rencontre démarre sur un petit rythme, donc les Lakers s’inspirent du Game 2 pour allumer la première mèche : donner le ballon à Anthony Davis pour faire le ménage dans la raquette de Phoenix. Plusieurs rebonds offensifs dans le premier quart et surtout des gros dunks et des alley-oops pour enjailler le Staples Center. Côté Suns, Devin Booker préchauffe doucement alors que Chris Paul semble assez serein. Sa blessure ne l’empêche pas d’assumer son rôle de gestionnaire, et il parvient même à réussir quelques shoots à mi-distance. Par la suite, la bataille des bancs tourne au vinaigre au cours d’un affligeant deuxième quart-temps. Les Lakers mettent une pression défensive et forcent les Suns à prendre des shoots difficiles, mais les transitions ne sont pas réussies. Ils sont incapables de placer le run qui peut faire tourner la rencontre à leur avantage. LeBron James est chill, en mode distributeur. Malgré ses bonnes passes, ses coéquipiers ratent tout ce qu’ils tentent et le King n’a pas l’air d’avoir envie de tenter grand chose en attaque non plus. De l’autre côté du terrain, Jae Crowder continue sa belle série en ne mettant pas un ballon dans le panier (alors que c’est le principe de ce sport). En réalité, personne ne réussit grand chose. On a envie de dire que ça défend bien, mais en attaque, c’est très moche, pour les Lakers comme pour les Suns. Trois longues minutes de jeu sans qu’un point soit marqué avant de conclure sur un triste 16-12 dans le deuxième quart-temps marqué par des pertes de balles et des tirs manqués.

Peut-être qu’il savait déjà qu’on critiquerait sa passivité dans le premier acte, mais LeBron démarre le troisième quart-temps sur les chapeaux de roues. Un drive parfaitement suivi d’un dunk lors de la première possession pour donner le ton, et le Chosen One enchaîne les pénétrations pour conclure en force sur l’arceau ou envoyer un Anthony Davis boitillant sur orbite. Et quand Lebron va bien, les Lakers vont bien. Los Angeles creuse un écart de quinze points grâce à son duo pendant que Phoenix reste sur la lancée qu’en première période. Beaucoup de déchets, et DeAndre Ayton (22 points, 11 rebonds) est le seul à assurer. Pendant ce temps, AD continue de martyriser la défense adverse une fois LBJ sorti. Le monosourcil le plus célèbre de Californie prend énormément de place sous le cercle et se charge de finir le boulot (34 points, 11 rebonds). Les Suns ne parviennent plus à suivre le rythme imposé et pètent les plombs, à l’image d’un Booker maladroit (19 points, 6/19) et exclu dans les dernières minutes, en même temps que Crowder, pour un mauvais geste sur Schroder lui coûtant sa deuxième faute flagrante. LA gère la fin de rencontre et mène pour la première fois de la série. Score final : 109-95.

Pour leur première en playoffs au Staples Center, Anthony Davis et LeBron James ont répondu présent et les Lakers veulent concrétiser en s’offrant le 3-1 lead lors du Game 4. Moralement, la défaite est douloureuse pour les Suns, mais ils doivent réagir s’ils ne veulent pas être mis dos au mur.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités