Connect with us

Actualités

Les Lakers étouffent le Jazz, c’est Frank Vogel qui doit être heureux de survivre : « il y a une énorme leçon à tirer »

Source photo : The SportsRush

Loin d’être favoris compte-tenu des récents résultats, les Lakers ont surpris en battant le Jazz. Ils ont aussi surpris dans leur manière de battre cette équipe, c’est à dire en défendant. Avec des rôles players déterminants dans la victoire. Frank Vogel était bien heureux de la victoire.

Deux jours après l’énorme raclée subie contre Denver (-37), les Lakers devaient se présenter contre Utah, qui venait de gifler les Nuggets, et en étant accessoirement la meilleure attaque de la ligue. Et aussi bizarre que cela puisse paraître, Los Angeles a gagné, mais en plus de ça, l’équipe n’a pas eu besoin d’un grand LeBron James, qui sort malgré tout 25 points, 7 rebonds et 7 passes, ni d’un Russell Westbrook fantastique (15 points, 8 rebonds). C’est surtout Malik Monk, Austin Reaves et Stanley Johnson qui ont été importants. Les deux joueurs ont certes apportés des points, mais ils ont surtout défendu. Et on retrouve un peu la recette de Frank Vogel, qui est d’abord un coach aux plans défensifs. C’est de ce côté là que les Lakers sont allés chercher le titre en 2020, et même si ce n’est qu’un match, les coéquipiers du King ont limité le Jazz à 37% au tir, avec des Donovan Mitchell et Jordan Clarkson bien en deçà de leurs moyennes. Forcément, Frank Vogel sort satisfait de la rencontre.

Je pense qu’il y a une énorme leçon à tirer avec ce groupe, que nous n’irons nulle part si nous ne sommes pas une grande équipe défensivement. Nos gars étaient enfin concentrés et face à la meilleure attaque de la ligue, et de loin, nous avons fait un excellent travail dans toutes les phases défensives. Quand nous jouons comme ça, nous savons que nous pouvons battre n’importe qui. Mais nous n’avons pas été assez constants et il y a une grande leçon à tirer de ce match. 

Mais comme le coach des Lakers le sait si bien, la principale difficulté de cette équipe est la constance. LeBron James, Russell Westbrook et compagnie ont deux rencontres abordables (Pacers, Magic) afin d’enchaîner, de regagner de la confiance, avant de se tester à nouveau contre une top team : le Heat. Miami qui vient de récupérer Bam Adebayo, et surtout se rapproche à grands pas de la tête de l’Est. D’autre part, les Lakers ont pu apprendre une autre bonne nouvelle, et pas des moindres, puisque Anthony Davis a été autorisé par les médecins à reprendre les entraînements avec contacts. La franchise est optimiste pour que l’intérieur de la franchise soit de retour fin janvier. Peut-être qu’avec son retour, on pourra un peu plus jauger cette équipe. Information annexe importante, Frank Vogel a failli être viré il y a 48 heures selon The Athletic et chaque victoire sera un mustwin pour garder la tête de l’équipe. Attention coach Frank…

25 points ou plus pour LeBron James pour la 14ème fois de suite. Le King n’a néanmoins pas eu besoin de faire un carton car, on peut gagner des matchs grâce à la défense. Et ça, les Lakers se sont rappelés aux bons souvenirs de 2020. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités