Connect with us

Actualités

Les Celtics voulaient drafter Dirk Nowitzki : à quelques secondes près, Boston aurait pu changer son histoire

Dirk Nowitzki
Source photo : Instagram basketball forever

La draft se joue vraiment à peu de choses. A chaque cuvée, il y a un potentiel what if. Celui-ci est d’autant plus fringuant avec un dénommé Dirk Nowitzki et les Celtics, qu’il s’agit d’une des drafts les plus-estimées.

La cuvée de 1998 est un véritable bonheur pour les yeux. Du spectacle à souhait avec des joueurs tels que Vince Carter et Jason Williams. Des attaquants racés, en la présence d’Antawn Jamison, Dirk Nowitzki et Paul Pierce. Quelques gâchis tels que Larry Hugues, Bonzi Wells ou Ricky Davis. Sans oublier les grosses gâchettes que sont Mike Bibby, Rashard Lewis, Cuttino Mobley ou Tyronn Lue. 3 (presque) Hall of famers présents dont Dirk Nowitzki fait partie.

L’allemand a eu une très belle carrière outre atlantique : 14 fois All-Star, 12 fois All-NBA, MVP des finales en 2011, MVP de la saison régulière en 2007 et bien entendu, champion NBA, sans oublier le titre de pire coupe de l’histoire du texas en 2003. Tout cela n’aurait pu peut être pas arriver, si Milwaukee ne l’avait pas choisi et le pire, c’est que la franchise n’en profitera même pas.

Retour en 1998. Les Bucks ont le 9ème choix et drafteront Dirk Nowitzki, avant de l’échanger par la suite pour Robert « tractor » Taylor. Manque de chance, les Celtics voulaient l’allemand. Paul Pierce était disponible, une véritable surprise, sachant le niveau du garçon, qui aurait dû être choisi dans le top 5 de cette draft, vu son niveau en université. Si Dirk n’avait pas été choisi par Milwaukee, sans doute que Pierce n’aurait jamais été un Celtic.

A l’époque, le coach Rick Pitino, croyait vraiment que Nowitzki allait venir dans son équipe et ce dernier était même excité, car lui aussi voulait les rejoindre, ce qu’indique Michael Holley du Boston Globe. Les deux parties ont eu une discussion au téléphone…

L’histoire sera toute autre et au final, Dirk Nowitzki et Paul Pierce auront la meilleure carrière de cette cuvée. Tout est bien, qui finit bien !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités