Connect with us

Actualités

Les Celtics abordent sereinement le Game 6 : « On ne craint pas les Warriors »

Celtics

A 24h d’un match qui peut permettre aux Warriors d’être sacrés champions, les Celtics ne paniquent pas. Au contraire, ils croient en leur capacité à réagir dos au mur et disent ne pas craindre Golden State.

Pourtant dominateurs et en maitrise lors des trois premiers matchs de la série, le match 4 a complètement changé le momentum en défaveur des Celtics. Les Warriors se sont appuyés sur un Stephen Curry en feu pour ne pas retourner à 3 – 1 dans la Baie. Au Chase Center lundi soir, les hommes d’Ime Udoka voulaient réagir et il y avait fort à croire qu’ils allaient le faire. En playoffs, après avoir perdu une rencontre, les C’s ont toujours réussi à gagner le suivant. Et bien ce match 5 a mis fin à cette série. Les Warriors se sont imposés et s’offrent une balle de match jeudi soir au TD Garden. Une victoire qui serait synonyme de titre pour les Californiens. Mais les joueurs des Celtics veulent encore y croire malgré le fait qu’ils soient dos au mur, comme l’a expliqué Marcus Smart en conférence de presse mercredi :

« Pour nous, nous l’avons fait toute la saison. Nous avons vraiment été sur le point de rattraper tout le monde. Nous avons donc été un peu obligés de jouer dos au mur. Nous nous y sommes vraiment habitués, cela fait en quelque sorte partie de nous, dans notre nature maintenant. Ce n’est pas nouveau pour nous. C’est un autre match, un autre match difficile. Nous sommes dans notre maison. »

Il est vrai que les Celtics peuvent s’appuyer sur des moments où ils étaient dos au mur et où ils s’en sont finalement sortis. Il ne faut pas chercher bien loin. Pendant les playoffs et lors de la série contre les Bucks, Boston s’était retrouvé dans une situation délicate. Alors menés 3 -2 par les champions en titre, les hommes d’Ime Udoka avaient réussi à venir s’imposer à l’extérieur au Game 6. Une belle performance qui leur a permis d’arracher un match 7 qu’ils ont ensuite remporté.

Plus globalement dans la saison, les Celtics ont prouvé qu’ils pouvaient réagir lorsqu’ils étaient dans des positions compliquées. Avant de rejoindre les finales NBA, la saison régulière a été compliquée. A la mi-saison, Boston était sous le seuil de 50% de victoire et pointait à la 11ème place de la conférence Est. Tous les joueurs se sont remobilisés dans une saison que ressemblait à ce moment-là, à un échec. La deuxième partie de saison a été bien meilleure et Boston a terminé à la deuxième place de la conférence Est.

Malgré ces expériences sur lesquelles s’appuyer, le défi s’annonce de taille. Sur une bonne dynamique, les Warriors ont bien l’intention de terminer la série jeudi soir, comme l’a dit Steve Kerr. Les Celtics eux ne veulent surtout pas voir Golden State sacré au TD Garden et aborde ce match 6 confiants, à l’image de Jaylen Brown :

« On ne craint pas les Warriors. »

« Nous sommes impatients de relever le défi. Nous devons le relever, il n’y a pas d’autres solutions. Nous allons tout donner, nous n’avons pas peur. Nous n’avons pas peur des Golden State Warriors. Nous allons venir et jouer notre meilleur basket possible. »

Si Boston veut réussir à arracher un match 7, ils vont devoir régler leur principal problème : les pertes de balles. Au match 5, les C’s ont perdu 18 fois la balle, ce qui a permis aux Warriors d’inscrire 22 points. Depuis le début de la série, les Warriors ont inscrit 103 points sur des ballons perdus des Celtics. C’est le troisième plus grand total en finales après cinq matchs, depuis 1990.

Les trois joueurs qui comptabilisent le plus de turnovers dans ces finales sont trois des Celtics : Jayson Tatum avec 18, Marcus Smart avec 16 et Jaylen Brown avec 15. Enfin, le duo Tatum – Brown devra retrouver de l’énergie. Lui qui a largement œuvré au très bon parcours de son équipe dans ces playoffs semble fatigué.

Plus que quelques heures à attendre avant le match 6 des finales. Même s’ils sont dos au mur, les joueurs des C’s croient en leur force et ne craignent pas les Warriors. Malgré tout, ils devront réaliser une performance de haute volée s’ils ne veulent pas voir Golden State soulever le trophée Larry O’Brien au TD Garden.

Chez les Sixers, on veut tout mettre en œuvre pour mieux entourer Harden et Embiid

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Jayson Tatum salement atteint par la défaite en conférence de presse...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités