Connect with us

Actualités

Giannis Antetokounmpo fait mumuse avec les Spurs : le Grec essaye de montrer ses progrès au shoot mais il y a encore du boulot

Source photo : Twitter Bucks

San Antonio et Milwaukee ouvraient le bal de leurs 3 matchs de préparation. Giannis Antetokounmpo n’avait pas envie de blaguer, en voulant montrer ses progrès, pas toujours avec réussite. Milwaukee reste néanmoins cette armada offensive et San Antonio n’a eu aucune chance (92 à 113).

DeMar DeRozan va avoir un sacré boulot pour mener les siens en playoffs. Sans LaMarcus Aldridge, il est entouré de jeunes qui n’ont pas eu un énorme temps de jeu cette saison et leur confiance devra être au max. Pour leur première, ce n’était pas Gregg Popovich au coaching mais bien Becky Hammon. Un détail qui a son importance pour celle ayant déjà coaché les Spurs en Summer League. De quoi voir l’avenir des Texans si l’entraîneur mythique de Fort Alamo décide de prendre sa retraite ? Le début de match est assez équilibré, puisque Giannis Antetokounmpo ne veut pas y aller trop fort, en testant ce qu’il a bossé durant le confinement. Le Grec veut prouver qu’il sait shooter à trois points dorénavant. Balançant quelques briques, il terminera à 1/5 dans le registre et à 3/8 aux lancers, souvent très courts. Le MVP en titre doit encore beaucoup progresser dans le registre mais pour premier match de pré-saison, inutile de lui jeter la pierre. Il n’en oublie pas son véritable job, partager le ballon et surtout exploser la raquette : 22 points, 3 rebonds et 4 passes en seulement 21 minutes. Becky Hammon a décidé de mettre ses joueurs dans le vif du sujet, à l’image de DeMar DeRozan ayant joué tout le premier quart-temps mais l’équipe s’est montrée hésitante face à un adversaire de haut niveau. Il n’a pas voulu trop en faire, partageant énormément le ballon (8 points à 50% en 20 minutes).

La triplette Dejounte Murray, Lonnie Walker et Derrick a prouvé être intéressante, notamment offensivement et plutôt en rythme. Malgré ça, San Antonio explose dans le 3ème quart-temps et craque face à des Bucks bien trop on fire : 38 points dans la période. Ce match a prouvé que les cadres étaient en forme, notamment Brook Lopez shootant à un super 6/7. Tout le monde a participé à l’attaque, Khris Middleton a été le plus agressif et même s’il a manqué d’adresse, il a malmené ses défenseurs. Il n’y a qu’à demander à DeMar DeRozan, qui s’est pris un sacré face. Les Bucks jouaient sans Eric Bledsoe et montrent pouvoir s’organiser sans lui, avant que George Hill prenne le relais avec la second unit. Le dernier quart-temps ne sera que garbage time, enfin presque, puisque l’aîné des Antetokounmpo s’est pris un poster intergalactique… Transformé malheureusement en faute offensive. Les arbitres voulaient vraiment gâcher le (peu de) spectacle.

Le match n’était pas vraiment rythmé, heureusement que Giannis Antetokounmpo a su montrer que public ou pas, il faudra compter sur son énergie. Difficile de jauger les Spurs, DeMar DeRozan n’a pas joué à 100% mais pour espérer une qualification, il va devoir activer le mode Raptors…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

More in Actualités