Le Heat s’offre Philadelphie et un billet pour la finale de conférence Est : les Sixers eux, un billet pour les vacances
*
Connect with us

Actualités

Le Heat s’offre Philadelphie et un billet pour la finale de conférence Est : les Sixers eux, un billet pour les vacances

Supérieurs à leur adversaire toute la rencontre, les joueurs du Heat portés par Jimmy Butler, se sont offerts un billet pour la 9ème finale de conférence de l’histoire de la franchise. Philadelphie aura tenu jusqu’à la mi-temps avant de craquer complètement face à la force collective floridienne (99 – 90).

C’était une série où aucunes des deux équipes ne voulaient perdre sur son parquet,  mais finalement, ce sont les Sixers qui ont craqué. On a encore eu le droit, dès le début de la rencontre, à un Jimmy Butler bouillant (9 points), sur sa lancée depuis le début de la série mais plus globalement depuis le début des playoffs. Les joueurs d’Erik Spoelstra ont proposé d’entrée une grosse défense qui a obligé les Sixers à forcer de nombreuses possessions. A cause de la défense en zone du Heat, les joueurs de Philadelphie se sont entêtés à tirer derrière l’arc malgré leur maladresse (4/12 à 3 points). Et comme si ce n’était pas assez, les pensionnaires du Wells Fargo Center ont perdu un de leur shooter sur blessure : Danny Green. Touché au genou, l’arrière est directement rentré aux vestiaires et n’est plus revenu sur le parquet.

Le rapport de force s’est équilibré dans le deuxième quart temps, que Philadelphie a remporté 23 – 21. Mais c’est le retour des vestiaires qui va porter préjudice aux Sixers. Complètement inoffensifs pendant les trois quarts du quart temps, les joueurs de Doc Rivers ont subi les vagues offensives de Miami qui s’est rapidement retrouvé dans le bonus. Il faut aussi dire qu’en face, les floridiens ont proposé une défense impressionnante. Symptôme des difficultés des Sixers à scorer pendant ce quart temps, le contre de Bam Adebayo sur Joel Embiid.

La fin de match n’est que le prolongement de ce 3ème quart temps catastrophique des Sixers. Alors qu’il reste encore près de 6 minutes à jouer, des dizaines de fans quittent déjà le Wells Fargo Center. Résultat 99 – 90, l’aventure s’arrête ici pour Embiid et ses camarades.

Et ses coéquipiers, Joel Embiid n’a pas réellement pu compter sur eux. Alors que le Game 4 et la bonne performance de la paire Harden – Embiid avait fait saliver beaucoup de monde, on a finalement été déçu. James Harden avait pourtant inscrit 11 points en 1ère mi-temps et était plutôt propre et simple dans son jeu. Le problème, c’est qu’il va complètement s’éteindre en 2nd mi-temps. Lors du 3ème quart temps catastrophique de son équipe, le barbu n’a pas tenté UN SEUL shoot. Il termine donc la rencontre à 11 points (et seulement 9 tirs tentés), 4 rebonds, 11 passes et 4 ballons perdus. C’est bien trop peu pour une seconde option offensive dans un match d’une telle importance. Tyrese Maxey a lui aussi été discret (20 points, 1/7 à 3 points).

Joel Embiid, a fait ce qu’il a pu : 20 points,12 rebonds. Il faut tout de même rappeler que le pivot a joué cette série avec : une blessure à la main et une blessure à l’œil. Même s’il n’était pas totalement en capacité de jouer (et on l’a vu à son langage corporel), il a tenu son rang et a tout fait pour essayer de porter son équipe. De toute façon personne d’autre ne semblait taillé pour le faire…

Miami de son côté s’est encore illustré par sa force collective. Bien emmené par un Jimmy Butler en feu depuis le début de ces playoffs : 32 points, 8 rebonds et 4 passes dans ce Game 6. Les floridiens ont également pu compter sur un Max Strus bien en rythme (20 points, 11 rebonds) qui termine la rencontre avec le meilleur plus/minus de la rencontre : +23.

Le Heat est donc la première équipe à rejoindre la finale de conférence. Elle affrontera le vainqueur de la série Boston – Milwaukee. Pour les Sixers, cette défaite sonne la fin de la saison. Beaucoup d’espoirs avaient été placés dans cette équipe, mais elle échoue encore. Que faire maintenant ? C’est la question que les dirigeants de la franchise vont devoir se poser.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Joel Embiid s’attendait à voir le James Harden des Rockets à Philadelphie...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités