*
Connect with us

Actualités

Le braquage de la nuit : Luka Doncic et les Mavs reviennent de l’enfer face aux Lakers

35. Ce n’est pas le nombre d’albums vendus par Ciara en 2021, il s’agit du nombre de points encaissés par les Mavericks en seconde mi-temps. Irréel en 2021 et encore plus pour cette équipe faiblarde dans le domaine. De Luka Doncic à Dwight Powell, en passant par Dorian Finney-Smith, tout le monde a pu contribuer.

Sans doute que certains fans angelinos se sont couchés à la mi-temps, pensant que leur équipe allait gagner. Les Lakers avaient tout de même 17 points d’avance et un certain avantage psychologique. C’était sans compter sur Dwight Powell. Avec 25 points et 12 dans le dernier quart-temps, il sait y faire et a été le détonateur pour chercher la victoire. Son jeu sur pick and roll est parfait, un super placement, des bonnes mains, il n’avait qu’à finir au cercle comme il sait le faire. Cette nuit, il n’a raté qu’un shoot De l’autre côté du terrain, les Lakers n’ont plus la réussi de loin et la défense adverse leur donne des sueurs froides. Anthony Davis a joué 28 minutes et il a pris très cher cette nuit en ne shootant qu’à 5/19 au shoot dont 0/6 à 3 points. AD s’est d’ailleurs fait mal au mollet, même si rien de grave. Pas encore chaud pour aller au contact à l’image de son équipe, l’adresse des Lakers aura fait trop mal (38.4% et 26.7% à 3 points).

Impérial à 3 points, Ben McLemore termine meilleur marqueur des Lakers. Un « problème » assez symbolique du manque de ressource offensive. En parlant de l’attaque, celle des Mavs va bien grâce à Luka Doncic. Le meneur des Mavericks arrive à distribuer aux 4 coins du terrain et ses coéquipiers en profitent. Outre Dwight Powell, Dorian Finney-Smith claque 21 points et Dallas shoote avec une superbe précision à 3 points (43.3%). Les Mavs finissent la rencontre sur un 29 à 14 et il y aura ce fameux shoot de Luka Doncic, sorti de nulle part. Le match n’a pas encore joué mais le mental est déjà atteint pour les hommes de Frank Vogel. Avec cette victoire, Luka Doncic et ses coéquipiers « quittent » la case playin et se retrouvent directement en playoffs avec une belle 6ème place..! A savoir s’ils pourront la garder.

Pour un braquage, c’est un braquage ! Sans en faire trop, Luka Doncic termine à 18 points et 13 passes décisives. Il sait se muer en passeur et quand son équipe défend, les texans sont irrésistibles !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Luka Doncic prend conscience de ses erreurs : "Je le réalise"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités