*
Connect with us

Actualités

DeMar DeRozan a retrouvé sa tente à 45 degrés : l’arrière des Spurs assassin les Pels… peut être pour de bon ?

Dans le plus grand des calmes, DeMar DeRozan réalise une saison de feu et s’il n’a pas été All-Star cette saison, il espère secrètement une place dans une All-NBA Team et ce ne serait pas démérité. L’arrière a été le bourreau des Pelicans, dans un match peut être capital pour eux.

Les Spurs retrouvent le sourire en ce moment mais il n’y a pas si longtemps, c’était la hess. Ils avaient perdu 10 matchs sur 12, vraiment pas idéal dans la partie la plus importante de la saison régulière. Tout va mieux maintenant et oubliée la défaite à Miami, San Antonio vient de remporter son 2ème match de suite et plus encore, leur 4ème en 5 matchs. Tout était parti d’une démonstration à Phoenix. Ils se sont fait encore peur cette nuit mais grâce à Demar DeRozan, Gregg Popovich et ses joueurs sont repartis avec la victoire. Qu’est ce ça donne au classement ? Les Spurs se retrouvent à la 9ème place et même à 2 matchs de la 6ème place. Vous l’aurez compris tout se joue dans un mouchoir de poche. Mais ce qui nous intéresse encore plus, ce sont les Pelicans. Avec la fin de saison qui approche, ils ont sans doute dit adieu aux playoffs. A moins qu’ils se transforment en Bulls 1996 en ne perdant aucun match, la mission s’annonce impossible. 4 matchs les séparent de la 10ème place, synonyme de playin.

Le plus triste dans l’histoire, c’est qu’il y avait clairement la place pour la victoire. Après un départ en trombe de San Antonio, les coéquipiers de Zion Williamson reviennent dans le 3ème quart-temps, notamment grâce à Lonzo Ball qui donne enfin un coup de main au dunkeur fou, qui sans surprise, utilise ses muscles à la Hulk pour dégager tout le monde et faire le taff dans la raquette. Avec une belle adresse à 3 points, le match est relancé. Sur un lancer de Brandon Ingram, New Orleans passe devant et DeMar DeRozan enfile alors son costume de Batman. Il inscrit la bagatelle de 7 points de suite. Il inscrira même le dagger sur un juteux stepback, dans son spot préféré à 45 degrés. Le mec a clairement posé son feu de camp, avec sa tente et son cheval sorti de Red Dead Redemption. Cela rapportait fortement le shoot inscrit à Dallas. On ne compte plus les shoots rentrés à ce spot. Seulement un petit point séparait les deux équipes à ce moment. Lonzo Ball ratera le shoot de l’égalisation quelques secondes plus tard…

32 points, 7 rebonds, 8 passes, 11 points dans le dernier quart-temps et même 9 points dans les 3 dernières minutes du match, il n’y avait rien à faire contre le meilleur pote de Kyle Lowry. Avec ses 33 points, Zion Williamson n’a rien pu faire, tout comme les 24 unités de Brandon Ingram et Lonzo Ball. Malheureusement pour les Pels, ce n’est pas une question de points ou de stats. Ils reproduisent les mêmes erreurs à chaque fois, notamment en fin de match…

Les Pelicans vont avoir du mal à remonter la pente. Leur saison ressemble trait pour trait à celle de l’an passé. DeMar DeRozan s’est réveillé au meilleur des moments et après un gros coup de moins bien, il est prêt à emmener les siens en playoffs ou au moins au playin.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Russell Westbrook obligé de propager l'amour de Los Angeles : DeMar DeRozan chambré par son pote après le buzzer beater raté en mode gamelle

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités