*
Connect with us

Actualités

La vie à 33 ans en NBA : qui peut s’asseoir à la table de Stephen Curry ?

Stephen Curry est on fire cette saison et on l’oublierait presque, mais le joueur des Warriors a tout de même 33 ans. Dans l’histoire de la NBA, rares sont les joueurs à être performants à cet âge. The Daily Dunk va évoquer les meilleurs joueurs de l’histoire au même âge. Le meneur tourne à 30.7 points, 5.5 rebonds, 5.9 passes à 48.9% au shoot, 42.2% à 3 points et 92.7% aux lancers lors de l’exercice en cours.

Michael Jordan : 30.4 points à 49.5% au shoot, 42.7% à 3 points, 6.6 rebonds, 4.3 passe set 2.2 interceptions
Difficile de bousculer MJ à ce niveau. Champion NBA, MVP des finales, MVP de la SR, une saison à 72 victoires, titre de champion, MVP du All-Star Game. Avec un collectif solide, Jordan avait l’envie de remonter sur son trône et l’a fait de manière parfaite.

Kobe Bryant : 27.9 points à 43% au shoot, 5.4 rebonds et 4.6 passes
La saison 2011-2012 sera la vraie dernière saison complète du Black Mamba, avant que les blessures fument sa fin de carrière. Sans vrai meneur de jeu, les Lakers n’ont jamais su vraiment redevenir l’équipe de 2009 ou 2010. Pour sa dernière campagne de playoffs, la superstar des Lakers fera fort malgré son élimination en 6 matchs contre le Thunder au 2ème tour : 31.2 points, 5.2 rebonds et 3.4 passes.

LeBron James voudrait faire venir Stephen Curry aux Lakers

Lebron James : 26.4 points, 7.3 rebonds et 8.6 passes de moyenne
Lorsqu’il va sur ses 33 ans (au mois de décembre), Bron est champion avec la légendaire équipe de 2016 et rêve de back to back. Il n’avait pas prévu que les Dubs allaient créer la meilleure équipe de l’histoire avec le recrutement de Kevin Durant. Avec leurs armes, le duo qu’il forme avec Kyrie Irving ne pourra pas mieux faire que de pousser une finale en 5 matchs. Ce sera d’ailleurs la seule défaite des Warriors. Il finira la post-season à plus de 32 points de moyenne.

Kareem Abdul-Jabbar : 26.2 points, 10.3 rebonds et 3.4 passes
A l’image de Michael Jordan, KAJ réalise pour le moins la saison parfaite. Champion NBA, MVP, il laissera (à cause d’une blessure), le MVP des finales à Magic Johnson, qui prend sa revanche sur Larry Bird, vainqueur du titre de rookie de l’année.

On a volontairement omis de parler de Bill Russell et Wilt Chamberlain. Déjà que c’est compliqué avec Michael Jordan de comparer les époques, c’est inutile avec les années 60. Le progrès de la science, les nouvelles techniques pour jouer plus longtemps, le repos forcé de la direction et on en passe et des meilleurs. Ces joueurs là sont les meilleurs de l’histoire pour une raison mais peu de stars ont pu performer à ce point, la plupart des légendes n’ont jamais pu. Magic Johnson n’a pas pu jouer après ses 31 ans (hormis sa mini saison en 1996), Larry Bird passe sous la barre des 20 points à cause d’un dos foutu à ses 33 ans. Ce sera aussi le début des enfers pour Shaq après le titre de Miami, et le changement de statut pour Tim Duncan. Vous l’aurez compris, les GOATS capables de jouer à haut niveau à ses 33 ans, restent une exception pour le commun des mortels. Stephen Curry est dans un groupe très fermé, il tentera de faire encore mieux à travers les années. Un seul mot d’ordre : Santé.

https://i1.wp.com/www.parlons-basket.com/wp-content/uploads/2019/05/curry-proche-du-record-de-kobe-1024x683.jpg?resize=1000%2C667&ssl=1

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le Jazz de retour à heure française, Stephen Curry débarque à Boston et Devin Booker accueille DeMar DeRozan

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités