Connect with us

Actualités

La triste déclaration du jour pour DeMar DeRozan : « M*rde, est-ce que j’étais le problème ? »

DeMar DeRozan est devenu un joueur attachant au fil des années. Passé de prospect à celui de star, il s’est développé et est devenu un des visages de la NBA. Malheureusement cette superstar a vu son ancienne équipe gagner le titre, sans lui.

C’est arrivé un mercredi, lors de la semaine du 17 juillet 2018 que le destin de DeMar DeRozan va basculer. Les Raptors sont prêts à retourner en haut de la conférence est, puisque Lebron James a plié bagage vers la conférence ouest, en direction de Los Angeles. Pendant ce temps, de l’autre côté de la planète, en Afrique, Masai Ujiri va prendre son téléphone de ce qu’il définira la discussion la plus difficile de toute sa vie. DeMar DeRozan est transféré à San Antonio, Kawhi Leonard fait le chemin inverse. Quelques mois plus tard, Toronto devient champion NBA, après avoir échoué saison après saison. Le natif de Los Angeles est revenu sur ces moments compliqués :

«Et pour la seule personne (LeBron James) contre qui nous avons perdu, qui part et de ne pas avoir une chance de pouvoir voir ce que ça aurait donné, pour moi personnellement, je pars [de Toronto] et puis je vois ces gars [les Raptors] gagner … c’était vraiment difficile. Je ne mentirais même pas. Surtout une fois que nous avons perdu en playoffs [Les Spurs seront éliminés au 1er tour] et que vous vous asseyez et que vous les voyez gagner, je me disais, « M*rde, est-ce que j’étais le problème ? »

Toujours dans ce même podcast avec JJ Redick, DeMar DeRozan rappelle qu’il a tout connu et c’est ce qui fait le plus mal. Il a pris la suite de Chris Bosh, qui n’avait jamais dépassé le 1er tour. Puis la reconstruction entamée, Toronto se fait laver en playoffs, avant d’atteindre les finales de conférence, une première dans leur histoire. Il devient All-Star, puis starter All-Star, le All-Star Game s’invite même au Canada, Toronto commence même à (re)devenir hype. Les records de la franchise sont battus les uns après les autres, seulement, Lebron James gâche chaque opportunité en playoffs. Une fois parti, il pensait avoir une chance de pouvoir enfin guider le Nord vers le titre, il n’en aura pas l’occasion.

Debo peut devenir agent libre cette année, on espère de tout cœur qu’il puisse avoir un titre, puisque sans lui, Toronto n’aurait eu aucun titre. Le problème se nommait plutôt Lebron James…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités