*
Connect with us

Actualités

La sublime performance de Cade Cunningham : le rookie réalise son meilleur match en carrière, il fallait au moins ça pour que la défaite passe le mieux possible

Les fans des Pistons s’en doutaient, ils vont vivre des temps durs. Ils savaient aussi que les défaites passeraient mieux avec un Cade Cunningham. Il rentre parfaitement dans la NBA d’aujourd’hui, un joueur complet, capable de jouer plusieurs postes et surtout de scorer.

Les Pistons montraient du mieux ces derniers temps. 2 victoires en 3 matchs et plutôt convaincantes. Bon ok, face aux Rockets, la pire équipe de la ligue mais fallait-il encore la chercher, surtout à l’extérieur. Cade Cunningham avait dominé son rival Jalen Green, en toute fin de match. Contre les Raptors, l’affaire est différente. La franchise canadienne est bien supérieure à Houston. Une nouvelle fois, Cade Cunningham aura été sensationnel dans les deux dernières minutes du match. Allait-il récidiver face à Sacramento ? Une équipe vraiment pas en forme en ce moment, d’autant plus que Luke Walton est sur la sellette. Le 1er choix de la draft souhaitait sans doute enchaîner un autre moneytime de folie pour jouer face à un autre gros rookie, Davion Mitchell en l’occurrence. Ce sera pour la prochaine fois car il n’y aura même pas eu de moneytime. On se demande même s’il y a eu un match…

Le match aura duré environ 0.1 seconde. Les Pistons font tout sauf jouer au basket et marqueront seulement 12 points dans le 1er quart-temps. Heureusement, Cade Cunningham est là pour faire le show dans une triste salle, déjà pas habitué à être bruyante, elle l’est encore moins quand ils se font étriper par les 3 points de Buddy Hield. Histoire de chambrer au max, Luke Walton fait carrément rentrer Marvin Bagley, alors qu’il n’est pas censé jouer du moins il ne fait pas partie des plans de la franchise. Le match sera long, très long à regarder avant que Cade Cunningham commence à faire son show, pour le plus grand plaisir des fans des Pistons, qui n’avaient que pour se raccrocher à leur équipe.

Cade Cunningham termine la rencontre avec une feuille de statistiques pour le moins très propre : 25 points (record en carrière)10/20 au shoot, 5 paniers à 3 points (record en carrière), 8 rebonds, 8 passes. Il en profite aussi pour devenir le plus jeune joueur de l’histoire des Pistons à au moins scorer 25 points ou plus. Il le fait d’ailleurs avec classe. Reste à savoir si c’était à cause du score mais le joueur a enfin eu plus d’opportunités pour créer du jeu en pick and roll, ce qui n’était pas le cas dernièrement hormis en fin de match, et même dans ce 1er quart-temps. Il a pu mettre un peu de rythme, prendre confiance et mettre dedans efficacement. On est bien loin de ses galères lors de ses deux premiers matchs. Hormis les 28 points de Saddiq Bey, le reste de la troupe a galéré à commencer par Killian Hayes, auteur de 0 point !!! Inacceptable à ce niveau et en tant que titulaire. Jerami Grant a aussi été porté disparu avec seulement 7 petits points…

Son prochain job sera de le faire dans une victoire, faudrait que ses potes se mettent au diapason car à ce rythme, les Pistons ne gagneront pas grand chose. On ne sait pas ce qui s’est passé, est-ce que le retour à la maison après un long roadtrip a été nocif ? On sent bien là une équipe relativement jeune.

Image

Seuls Stephen Curry, Jason Kidd et Trae Young ont réussi à être en 25/5/5 et 5 paniers à 3 points à leur année rookie

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités